Promenade photographique

Kusama, Nancy et mon amie C.

Yayoi Kusama est une artiste japonaise octogénaire, obsédée par les pois, et créatrice d’une « infinity room » qui se referme sur son visiteur tout en lui ouvrant des perspectives illimitées. Je me suis engouffrée à l’intérieur des quatre murs, après avoir passé le seuil de la porte, attirée par les petites diodes colorées de lumière, entourée d’eau et de miroirs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’image renvoie son reflet sur d’autres miroirs et ainsi de suite. Tel l’arroseur arrosé, le photographe est pris dans son propre jeu. Narcisse est bien présent.

Cette rencontre s’est produite, de manière inattendue au musée des Beaux-Arts de Nancy, qui vaut le détour, rien que pour Emile Friant, peintre local, admiré de Philippe Claudel et de mon guide lorrain C. Ce peintre avait l’œil et le pinceau précis, vous serez emportés par les scènes de vie, et de deuil, et amoureux de ses portraits de femmes. Des toiles que pourraient jalouser nombre de photographes.

En grattant dans ma boîte crânienne, cette pièce infinie de Kusama, je l’avais déjà visitée au centre Pompidou de Paris, sans avoir goûté les mêmes saveurs qu’en Lorraine. Les objectifs avant et arrière ont tiré un fil, il fallait poursuivre, explorer, Janus, Ariane, Antigone, et la Pythie devenaient de nouveaux compagnons de voyage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s