Le samedi lutin

Se coucher à 3h du matin après une belle nuit de discussion et de dégustation multiple, passée en bonne compagnie, c’est un mode de régénération qui donne des ailes et accélère la pousse des poils.

Ce samedi je me sens lutin, j’ai laissé ma nuisette au placard, je détache mon regard noisette pour traverser le ciel éclairé par le soleil froid du matin. J’ai chaussé mes godasses de djinn, je vole, ma monture a la bride défaite. Un ristretto c’est assez pour mettre un pied dans la chaussette. Il fait frais. Hum hum hum.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s