Rêves d’Asie et de fantaisie

Voyages du côté du soleil levant

Ma famille de sang est sédentaire, reliée, attachée à la terre, des hectares arables sis au centre de la France, le centre du monde lorsque j’étais enfant. C’est une famille de paysans, des artisans amoureux de l’argile et de ses pierres de silex. La terre pour nous, c’est sacré, un socle, un enracinement de la certitude d’être là pour quelque chose, prolonger et transmettre les ressources terrestres héritées de nos ancêtres ou acquises grâce à la force de travail de mes parents et à leur esprit d’entreprise ouvert, attentionné.

Nous sommes bien sur terre, a contrario le pied marin, ou l’apesanteur, ce n’est pas trop notre truc. Pourtant, nous aimons la nature, sous toutes ses formes, d’autant que la petite Beauce, semble privée de ses beautés. La nature y semble resserrée, présente à des fins économiques, un grenier à blé nourricier. Elle ne s’offre pas à l’oeil d’instinct. Alors, nous sommes allés, ailleurs, chercher cette beauté dans des fantaisies, à notre portée, en fonction des générations. Mes parents ont su développer leurs passions au plus près de la maison. Le jardin, son potager, la Guimanderie le nom de la maison, son aménagement, son ouverture sur l’extérieur, les terrasses, les fleurs, les arbustes, les arbres, la moquette verte s’étend sur près d’un ha. Nus pieds, la tête pleine d’envies et de savoirs, mes parents ont su construire leur univers, entre l’aviation, les antiquités, et surtout l’Amour de son prochain, et la famille resserrée en son noyau, la laïcité était notre crédo.

La génération d’après mes parents, mes frères et moi sommes sortis du nid dans un rayonnement plus ou moins large. Mon frère aîné a vécu dans les environs de Paris, c’était loin alors pour moi. Il a choisi une autre vie que celle de la terre mais en même temps, pas si éloignée, car il a évolué dans l’agro-alimentaire et il a rencontré une fille de paysans, devenue sa femme. Mon frère  cadet s’est expatrié en Afrique avec sa famille, sa femme est issue aussi de ce secteur. Plus tôt sur la carte du temps, peu après la mort de Mao, il a fait son stage de fin d’étude en Chine qui ne s’était pas encore éveillée. Lui aussi a choisi une autre vie que celle de la terre mais les télécoms ça permet de relier les hommes entre eux d’où qu’ils soient sur la planète. J’ai fait mon 1er voyage à l’étranger à 14 ans en Grèce au plus près du berceau de notre civilisation. Depuis, je navigue entre la capitale et Villetrun, en m’écartant peu de la terre, et en essayant d’apporter un peu plus que la lumière.

Comme des grandes pousses, mes neveux voyagent de plus en plus loin, à titre personnel ou professionnel. Ils aiment l’Asie, la fantaisie, ils ont compris que la vie c’est quelque part entre Villetrun nos racines, les océans, et le ciel, et que nos yeux bridés et profonds, qui viennent de maman ont su se conjuguer avec le caractère passionné et breton de papa.

Bon vent, mousses qui roulez sur vos couloirs terrestres et célestes, la fée a remisé son balai, mon Captain veille et je crois que l’heure est venue de voter aux primaires en qualité de primate ailé qui croit encore à un monde meilleur, sans frontière, débridé…

 

 

 

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. L'inconnu dit :

    Il est important de savoir d’où l’on vient, qui on est et où l’on va. Je n’ai rien décidé , ce qui est désolant, mais je suis né dans un lieu que je me suis mis à aimer. J’ai élargi mon périmètre en vieillissant. De mon coin de naissance, je suis passé à la région, au pays, au continent, à la planète, à la voix lactée, à la galaxie, à la constellation et pour finir à l’univers. Et maintenant je me trouve si petit, si insignifiant que ma maison devient mon cocon protecteur. Je sais également où je vais. Au même endroit d’où je viens: de l’éternité.
    Mais qui je suis ? Alors là…
    Je n’ai même pas la formule pour le découvrir.
    Qu’importe ! Je veux être moi-même la seule façon d’être différent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s