Du thé vert en hiver (Guy Béart s’est trompé !)

Ce n’est pas encore l’hiver.

Le matin, pourtant, on ressemble à une marmotte surtout le samedi matin.

Pour se lisser les poils dans le bon sens, un ptit coup de thé vert, ça fouette l’arrière du crâne et le derrière.

Serait-ce le thé de l’Avant ? Dire que Guy Béart a chanté, il n’y aura plus d’après.

Le thé vert contiendrait des substances qui ont des pouvoirs dexodydatifs. A contrario, le datif le nominatif l’accusatif c’est sûr ne sont pas présents dans le thé vert. J’y perds mon latin de lutin du samedi matin.

Sur ce, c’est l’heure du thé, avant ou après ce que l’on veut et avec les tifs que l’on veut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s