De Mute à Mutter 

Depuis le début de cette semaine, j’ai opté pour l’hivernage, les oreilles sous l’oreiller et l’édredon sur la couette. Je vivais en mode « mute » (muet), il faut avouer qu’Antigone avait un peu usé ses cordes vocales ce we.

Ce soir, de « mute », je vais passer à la position « Mutter », et me rapprocher d’une mutante de la musique, Anne-Sophie Mutter, immense violoniste qu fait sonner son stradivarius mieux que si c’était vrai.

Le monde sera bientôt irréel, juste musical, juste sur le fil, entre la note et l’absence de note, entre le son et le silence, entre deux mondes. Et « Mutter » c’est sûr va nous mettre le cerveau et le cœur en mode majeur.

N’ayez crainte ce sera aussi une claque qui va me calmer et je retrouverai rapidement mon mode « mute ».

Ps : elle est allemande, son répertoire sera français. Et, ce soir sans faire de politique, j’ose affirmer que la musique est un langage européen, un trait d’union nécessaire qui dépasse les clivages des territoires et qu’elle est encore plus nécessaire en cette période d’hivernage de la pensée, d’obscurantisme …

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Arpège dit :

    La musique, elle nous fait vibrer, elle nous apaise, nous excite, nous berce, donne à réfléchir , nous fait couler des larmes, nous emporte en pas de danse, la musique est multiple, universelle. Comme la danse elle nous vient de l’histoire du monde, elle est l’humanité…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s