« Louise en hiver » ça defreeze comme « le Roi et l’Oiseau » ou « la Tortue Rouge »

« Louise en hiver » est un film d’animation français de Jean-François Laguionie, sorti depuis peu. Il allie les vieilles techniques en 2D avec la 3D. Lorsque le film déroule les scènes, on se croirait devant des papiers canson avec ce grain qui lui est reconnaissable. C’est beau, lent, patiné d’essentiel, c’est de la poésie pure. Pour ceux qui ont vu la « Tortue rouge » de Michael Dudok de Wit, c’est aussi indispensable. Rappelons-nous « le Roi et l’Oiseau » de Paul Grimault sur un texte de Prévert, la filiation est là.

Louise passe ses étés en Normandie, du côté de la côte d’Albâtre, et aux marées d’Equinoxe, retourne dans son appartement en ville, sauf que là, elle rate le dernier train de la saison et se retrouve seule dans cette station balnéaire de Biligen-sur-Mer. Et la narration part loin dans les souvenirs et le monologue, ou la conversation avec son chien « mercredi ».  Cette vieille femme nous semble familière, elle est une grand-mère qui résonne avec nos histoires.

Si vous ne l’avez pas encore vu, foncez, osez, ce n’est pas « chiant », bien au contraire. Procurez-vous aussi le dvd de la « Tortue Rouge », le mythe de Robinson Crusoé revisité, sans dialogue, c’est un film d’animation muet mais tout aussi extraordinaire que le livre de Michel Tournier.

 

unknown

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s