Vol orange d’un simple regard

Sur les recommandations de mon ami spiritueux et breton Philippe, the magic mushroom et plumitif guy à certaines heures pâles de la nuit, j’avais confectionné une robe en peau de faisan pour prendre mon envol et m’éloigner de mon nid trop douillé.

Pour sortir de ma torpeur, rien de tel que de s’imaginer au volant d’un carrosse orange, et de jouer à Cendrillon Version 21eme siècle.

En ouvrant l’œil, j’ai rencontré l’objet du délit, une Porsche couleur citrouille, pleine de jus, prête à démarrer et à faire un tour loin de son sage garage.

Je l’ai volée par la pensée, elle s’est laissée emportée, car elle s’ennuyait au fond de son écrin.

Le chemin n’existait pas, les feux de nuit éclairaient le jour, ma robe en peau de faisan bourgeonnait et laissait poindre le bout de ses ailes, je me questionnais quant à cette drôle d’histoire.

Les virages avaient disparu, je longeais la mer qui me conduisait au-delà des vagues.

La navigation fut tranquille, je me suis endormie, le carrosse s’est évaporé d’un simple regard, sous l’œil complice du soleil orange qui avait éteint ses phares.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Divague dit :

    Une Porsche citrouille peut-elle être à l’abandon
    Sous un porche improbable de la rue bidon ?
    A l’abandon sous un porche improbable
    Une Porsche rouille mais c’est minable.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s