« Mani » : un niveau de magnitude hors de l’échelle de Richter

Mani était notre majordome côté restaurant pendant le séjour au BBI retreat. Il marchait pieds nus, arborait une tenue élégante, à son image, composée d’une chemise aux manches longues et d’un longi (tissu de 2 m qui est enroulée autour de la taille des hommes et ressemble à une « jupe »), semblable à un patineur sans patin.

Son assise verticale n’avait d’égale que celle d’un grand yogi ou maître de Gi Gonq. Son attention dans sa relation aux autres se manifestait au cours des 4 services de la journée (matin, midi, goûter et dîner) par une humeur toujours constante. Il recomptait nos commandes jamais claires et précises. Combien de « black tea » « chai » « green tea » or « black coffee », et il partait avec les commandes en tête, souriant, sans avoir pris de notes.

J’aimais aller le taquiner en cuisine lui et la chef des fourneaux et son aide de camp, après le massage vers 16h30 pour récupérer mon goûter.

Voici quelques photos souvenirs, et je ferme la lumière sur l’Inde pour ce soir…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s