Sortir de l’île ou comment s’échapper par les échoppes 

A deux reprises, je suis sortie du Big Banana Island Retreat, soit nous avons traversé le bras du fleuve soit nous sommes allée dans la plus grand ville à proximité à Parur.

Reportage photos :

A Parur, nous y avons été transbahutés en rickshaw, également appelé tuc tuc (triporteur), équipé de 3 places à l’arrière et de représentations kitsch de divinités religieuses sur le tableau de bord.

0/ J’ail filmé la balade en tuc tuc du BBI retreat à Parur, un truc de dingue, on y retrouve bien l’atmosphère, les sons, les images, les sensations hormis le mal aux fesses (cf. Facebook).

1/ Avant d’arriver à Parur, nous avons visité une usine de tissage, une splendeur pour les yeux et les oreilles. Les femmes étaient de toute beauté et leurs ouvrages aussi, usant avec facilité des métiers à tisser comme si c’était des orgues d’église…Là aussi, cf. vidéo à venir sur Facebook.

2/ La plus grosse quincaillerie et le cafarnaum le plus remarquable, il fallait faire attention là où on mettait les pieds. Tous les ustensiles de cuisines inimaginables, « Simon » n’a qu’à bien se tenir…Des lunch box, des bols en plastique orange, le paradis pour les yeux et ceux qui aiment les épices côté contenant.

 

2/ Le coin des épices et surtout du riz en sac de 15 kg, je n’en ai donc pas ramené. Une autre fois, il aurait fallu que j’arrive plus tôt comme mes consœurs et confrères qui ont fait le plein à Forcochi, la vieille ville à côté de Cochin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s