Evasion : ceci n’est pas Antilope Canyon !

Un matin, au petit déjeuner du BBI retreat, le soleil me chauffait les fesses et le dessous des cuisses. Je portais un pantalon en toile de coton, de couleur jaune, et mon oeil partait en vrille tout seul, lorsqu’il s’est égaré sur cette ouverture, vue d’en haut, qui n’était autre que mon assise et son écartement. La photo est étrange, une promesse d’évasion, un début de voyage, bien loin d’Antilope Canyon, une merveille de dentelle de corrosion naturelle, non visible sur terre, mais accessible sous terre, résultat de l’oeuvre du temps sur des centaines millions d’années, sise dans les grands parcs US tout près du Lake Powell. On n’est bien sûr pas sur les mêmes dimensions et encore moins sur la même ivresse de beauté. Le rapprochement m’a fait croire à une hallucination possible, le syndrome de Stendhal n’était pas loin, rien qu’après un cours de Gi Gonq et un jus de fruit goyave…A ne pas confondre avec le désert de Mohave !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s