Sortir du cadre

Doit-on sortir du cadre ? À quoi cela sert-il ? La vie est-elle possible et libre en dehors d’une structure solide ? Quel est l’envers ou le travers du hors cadre ?

Sur cette photo, coïncidence ironique du destin, derrière le cadre qui a perdu sa toile, je rencontre des barreaux puis une cour et son immeuble. Devant le cadre vide, dans le bitume, des pissenlits ont poussé et font fi de cette ironie.

La perspective du hors cadre ne fait pas rêver et pourtant ! N’est-ce pas cela vivre, vivre sans d’autre fin que de respirer pleinement, en étant soi, libre, sans noeud, ni compression, comme ces herbes sauvages et (te)belles !

Mon œil curieux regarde et soulève le rideau des possibilités du monde. L’Art et la liberté se sont donné rendez-vous dans la rue, le musée expose l’aventure humaine et les œuvres ne sont jamais les mêmes ! Plus belles que si ce n’était pas vrai…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s