Kawai Kanjiro’s House 

Les jeunes employés du Gojo Guest House m’ont invitée à visiter la maison de Kawai Kanjiro qui fut un céramiste exceptionnel, penseur et philosophe. Dans ce lieu, nous sommes invités à nous déchausser et à revêtir des chaussures spéciales. Il s’agit d’une maison traditionnelle de toute beauté. Je n’ai pas croisé un touriste, pas sûr que l’endroit soit mentionné dans les guides. Ce mémorial a conservé les fours, des objets, des textes manuscrits et le jardin comme le mobilier. C’est extraordinaire, j’ai passé près de deux heures à regarder tout de près et à ausculter sous différents angles l’ensemble et ses éléments. C’était un moment inattendu, très fort.  
Et puis, je ressentais une espèce de creux lorsque j’aperçus une enseigne « bakery », étonnamment curieuse, j’y suis entrée. Ce lieu ne donnait pas sur rue, on entrait sur le côté et c’était en fait un centre d’aide par le travail, donc pas vraiment une boulangerie classique. Je crois que les employées n’avaient jamais trop vu de touristes comme client(e)s. Elles ne parlaient pas anglais. Les personnes atablées étaient âgées, peut-être des hôtes de l’institution d’à côté, une maison de retraite et l’une d’entre elle assurait la traduction car Google ne suffit pas toujours. Cette dame émue, comme moi, lorsque je leur disais que c’était bon, après avoir dégusté et englouti une sorte de hot dog raffiné puis un petit pain au lait avec des éclats de chocolat, m’a offert un paquet de gâteaux secs, fabriqué par la maison, en me précisant que c’était les meilleurs. Puis, au moment de partir, elle s’était évaporée, je voulais lui dire aussi au revoir et à nouveau merci. Elle avait dû retourner dans sa chambre de pensionnaire. Je dis finalement au revoir aux 5 femmes en cuisine et à l’autre vieille dame cliente et je m’incline et hop, me revoilà sur pattes. Sauf que ma traductrice je la vois qui me hèle et qui accourt dans ma direction pour me faire un cadeau, un joli éventail et là, je rougis, je la remercie, je n’ose l’embrasser ou la serrer dans mes bras car ça ne se fait pas. Elle me sourit, je lui souris, on s’incline et on se quitte. Je m’évente et je me dis, Kyoto n’est vraiment pas un endroit comme les autres. 

De retour vers 14h au Gojo Guest House pour faire une pause, je commande une citronnade. Et l’un des jeunes me montre ses aquarelles splendides. Il va faire une expo et en avant première d’ici mon départ, il souhaite me les montrer. Il est très doué, il m’a donné son compte Instagram et présenté tout un cahier. Nous avons beaucoup échangé sur le dessin et la peinture. Plus tôt dans la matinée, une autre jeune fille qui travaille à l’auberge de jeunesse aussi, a bien voulu répondre aux questions d’Antigonegone. Elle est payée environ 1,700 € avant les taxes, IR, charges médicales et de retraite, et son appartement, une petite chambre disposant de toutes les commodités, lui revient à 300 €. Elle est heureuse de cette vie comme le jeune dessinateur Taïwannais. Un troisième larron qui y travaille aussu aime la photographie. Ils ont de bonnes listes musicales. Je m’y sens bien comme à la maison. Nous sommes 20 clients du monde entier, j’échange peu avec les touristes, ils ne répondent pas quand je dis bonjour alors… 

Cette après-midi, j’ai sillonné les rues au hasard, j’ai acheté un dorayaki, un nikiniki et un yaourt aux perles de Japon pour mon dîner de ce soir afin de changer de la crêpe japonaise délicieuse appelée okonomiyaki. Et surtout j’ai longé la rivière la kawa dont l’un des cafés porte le nom sans savoir que c’est de l’argot français. 

Le singe en frontispice c’est celui du Gojo, j’aime cette amulette, c’est mon symbole dans l’horoscope chinois. Tiens, j’en profite pour intégrer l’affichette sur les comportements à ne pas avoir avec les singes fixés sur un arbre du Honen In. 

La prochaine fois je vous parlerai des jardins japonais. 


2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Emilie dit :

    On y est aussi
    Là-bas en orient
    Au japon, à kyoto
    Tu donnes
    antigone gone
    Le goût du voyage

    J'aime

    1. Mon cher Captain, je ne comprends rien à rien, tes commentaires ne s’affichent pas. Je cherche pourquoi…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s