De la bouche d’égout au (bon) goût en bouche 

Quitter une ville pour en retrouver une autre, c’est toujours un arrachement aux tripes et au cœur, comme avec les êtres que j’aime (fort). Depuis toute enfant, j’ai l’impression première qu’on se dit « adieu » et que c’est fini, qu’on ne se reverra plus, jamais, et puis heureusement, à chaque fois, mon impression première se dissipe et se transforme vite en « adieu peut-être qu’on se reverra un jour si Dieu le veut ». Je le préfère et le conçois foncièrement ainsi, car tout est possible si on s’aime en vrai ou pour de vrai d’un « aussi grand amour » comme le disait si bien Arletty dans les Enfants du Paradis sous la plume de Prévert. 

Après 30 min de marche jusqu’à la gare de Kyoto, j’ai pris le train, un ter qui passe par Shin Osaka (gare du Shinkanzen d’Osaka) et poursuit son trajet jusqu’à à la gare centre ville d’Osaka où je me suis arrêtée. 

Précisons qu’à Osaka, nous sommes dans la 3ème plus grosse ville du Japon, après Tokyo et Yokohama, et surtout que c’est une ville portuaire très ventilée et très dynamique, moins repliée sur le passé que Kyoto, plus dans l’air du temps et moins touristique. Partout des buildings, loin de l’atmosphère et de l’impression de juxtaposition de petits villages de Kyoto. C’est assez proche de la Défense avec un parcours plus vert, constitué de parcs, de béton et de canaux. C’est bruyant comme à Kyoto d’ailleurs ou Tokyo. Les immeubles sont peu ou mal isolés.

En traînant mes guêtres, très vite je suis tombée sur une vieille dame qui vendait des bentos au pied de tours d’immeubles de bureaux. Et forcément, je suis repartie chargée. 390 yens, à peine 4€, pour un plat complet comparé à Kana 9€ déjà pas cher. Une petite bouteille d’eau d’1/2 litre en grande surface, chez Lawson ou Seven Élèvent, c’est à peine 100 yens et une bière pression d’une pinte 400 yens. Enfin, un thé coûte le prix d’une bière. Il faut diviser par 120 pour passer du yen à l’euro. Pour les nuitées, suivant le standing, je paie 6.000 yens, la nuit, en auberge de jeunesse pour une chambre séparée vec commodités en commun, à 40.000 yens pour un ryokan (chambre tout confort dans une auberge traditionnelle avec bain et dîner compris). Les hôtels de type business il faut débourser autour de 8.000 yens la nuit, repas non compris. Un petit déjeuner continental oscille entre 300 et 500 yens. Un ticket de métro c’est 120 yens. La nourriture c’est très bon, varié et pas cher, quant aux fringues je ne sais pas, j’irai voir chez Uniqlo à Tokyo. Mais les marques françaises de haute couture seraient 30% plus chères dixit une boutique de l’aéroport de CdG. Il faut que je regarde les whiskies je vous dirai ça. 

Ensuite, j’ai poursuivi et suis tombée sur une boutique « la fournée » et j’ai acheté une petite miche de pain brun aux raisins secs, et ils vendaient des croissants à 400 yens ce qui est cher. J’ai avancé jusqu’à un square avec des équipements sportifs. Je me suis assise et j’ai assisté à des tournois de tennis d’étudiants. Sur le chemin j’ai croisé des enfants qui sortaient de l’école. 

Et je suis arrivée à ma destination. Ma chambre se compose de tatamis et de quoi former son couchage à la japonaise. Les commodités sont à l’étage. Mes hôtes de Kyoto m’ont dit que c’était « ze place to be » à Osaka et m’ont demandé comment j’avais trouvé ! Surfer sur le Web, longtemps, et laisser reposer, rien de tel. 

En fin d’après midi, il est prévu une cérémonie, avec possibilité de louer un yukata, un kimono en coton, d’été. Je vais oser fêter ce moment de vie rituelle avec mes hôtes. Je ne prendrai pas de photos de moi, trop timide ! 

Sayonara gozaimass à tous 

PS : le bento fut un moment de bien-être gustatif de haut vol : riz, tempura de grosses crevettes et des condiments sucré salé inconnus et très bons. Je suis sans voix et heureuse. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s