Osaka la rivale 

Virée à Osaka, sur le chemin du retour, dans un autre quartier, plus jeune et destroy,, dans lequel je croise une génération en errance ou en déshérence. Je les repère de loin avec leurs cheveux jaunes décolorés, des tatouages sur la parcelle de leur peau disponible. Ils arborent des look grunge, punk… Ils se retrouvent et se rassemblent pour faire du skate ou autre chose. 

Et comme j’étais dans le coin, je suis allée dans le quartier qui bouge la nuit, Dotonbori, une espéce de Venise moderne. Des néons publicitaires immenses, des restaurants, et des bateaux, noirs de monde, autant de raisons, ou critères qui m’invitent à la désertion ! 

Je suit retournée dans mon quartier de jeunes révoltés, j’ai dîné et pris un sake dans un bar spécialisé. J’ai demandé un arôme fruité et un corps bien présent. Le résultat était extrêmement fidèle ! C’est le deuxième sur la liste. 

Le quartier de Dotonbori :

En sortant de la gare centre ville ce midi, j’étais submergée par la force de cette ville. Il y fait bon séjourner car l’élan est très présent, l’air du large aussi, peut-être sont-ils mus par leur soif de revanche vis-à-vis de Tokyo qui remonte à Edo !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s