Le RA des villes

Au Royal Academy of Arts (RA) tout semble fait pour les émotions et l’intellect sans oublier les aménités réservées au corps. 

Commençons par les besoins primaires, les toilettes hébergées dans une cave voûtée,  enroulée de pierres apparentes, est une splendeur. Chacun dispose de son cabinet privatif, en structure aluminium, s’arrêtant à mi-chemin sur la hauteur. Ainsi, les claustrophobes n’éprouvent aucune peur et le silence n’est pas « beyond » the door…  

Puis les gâteaux du salon de thé, rien que de les re-regarder, j’en ai les papilles qui descendent jusque dans mes chaussettes, sont à tomber, le nez dans ze cup of tea !  

Et surtout, mon inclinaison naturelle va du côté du salon, lui-même, et de son atmosphère très British. À travers mes yeux, soit je voyais des êtres solitaires travaillant ou réfléchissant, soit des duos de femmes refaisant leur monde, soit des gourmands ou mets qui respiraient à fond l’instant présent, en bonne compagnie physique ou avec celle, plus intérieure, de leurs amis restés en France. 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s