Le petit poucet sème des cailloux pour retrouver son chemin…

Réincarnée en carpe, je suis devenue muette et manchot, incapable d’écrire un mot. Des nageoires ont poussé sur mon dos, et mes mains se font fait la belle. Je cherche mon p’tit lapin et sa jolie frimousse, qui s’agite lorsqu’il est inquiet ou content. Nous aimons nous taquiner, manier l’équilibre des mots et des cailloux. En se frottant le bout du nez, mon p’tit lapin aime à me dire qu’il n’est pas toujours utile de recourir aux mots pour se comprendre, ni toujours nécessaire de nommer les choses, de faire état de ses émotions. Ce n’est pas faux, mon p’tit lapin est plein d’esprit, et de fraicheur. Allons semer des cailloux dans la forêt et peut-être trouverons-nous notre chemin car les plus belles relations et la quête de sens se passent volontiers de paroles et de mots, souvent inutiles et plus éphémères que les cailloux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s