De l’amour des intervalles

Au collège, pendant les cours de mathématiques, nous apprenons le principe calculatoire des intervalles. Ce matin, grâce à l’heureuse initiative de la RATP, je vais le mettre en pratique. Depuis qu’il neige, c’est encore plus compliqué de voyager sereinement sur la ligne 13 en direction de St Denis. Le nombre de conducteurs de train venus travailler est d’1 sur 4 et comme en tant normal il est prévu 1 train tous les 4 minutes, faites le calcul ! C’est bien les intervalles, ça permet de compter pour s’occuper l’esprit… 😉

Et puis, pour être encore plus drôle, les indications sur les quais concernant les 2 directions de la Fourche sont inversées. Les voyageurs croient aller à St Denis et le chauffeur annonce que non, nous allons à Asnières après quelques stations…

Ah ! vive la neige en Île de France, la bonne et jolie N118 et ses automobilistes abandonnés à leur triste sort (Charles Trenet aurait pu faire un remix de la Nationale 7) et le patinage artistique dans les rues de Paris car le sel et le sable préfèrent rester sur les plages bretonnes si tranquilles… Je les comprends, j’irai bien faire un tour, sur la côte, pour ressentir pleinement la beauté, me laisser envelopper par le manteau blanc de la neige et l’entendre crisser sous mes pas de passager terrestre !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s