Une soupe et un dessin avant d’aller dormir

Pas tout à fait par hasard, j’ai retrouvé le restaurant que j’avais découvert dimanche midi sur Yunnan Road. J’avoue que la soupe d’herbe qui ressemble d’assez près à de la coriandre, mais pas seulement, est à tomber. Le patron fait peur, à chaque fois que j’y vais, j’ai le sentiment qu’il me gueule dessus. Il fait pareil à la caissière et aux autres clients. Et que dire des quatre raviolis, croustillants, euh, je crois qu’ils échappent à l’entendement. 17 yuans et ensuite, petite balade digestive.

Arrivée dans mon environnement, je prends mon carnet à dessins, les pastels bavent, j’en mets partout, environnée de voix parlant chinois et d’une radio pop. Le patio vitré laisse passer la lumière des ampoules extérieures, comme si c’était le bal du 14 juillet avant l’heure…

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Chapelier dit :

    Le voyage apporte
    Il porte
    Il devient soi
    Il pénètre son moi

    J'aime

    1. Chapeau bas mon Captain chapelier

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s