Les années de pèlerinage

Je voyage pour oublier d’être sage, pour oser regarder derrière les paysages, pour voir d’autres visages et usages de la vie, pour dépasser le ciel et percer les mystères du réel, de ce que je suis et que je n’avais pas imaginé…

Comme le héros de Murakami j’essaie de comprendre ce qui me motive, mes démons, mes doutes, de remonter à la source comme les saumons. Je sais aussi qu’il n’y a pas de réponse à toutes les questions et que l’essentiel reste premier et entier, à découvrir et à vivre. Il m’appartient de le rechercher ici ou ailleurs, à des milliers de km ou dans ma chambre. Il est extérieur et intérieur.

Je suis allée là où le soleil se lève, en orient, pour observer le jour en plein éveil. Je l’ai vu de près, il m’a tapé dans l’œil. D’ailleurs le gauche en est tout gonflé !

J’aime aussi retrouver la côte Ouest de la France, tendre et chère à mon cœur de mousse, pour y regarder l’océan et parler des couleurs du ciel et de notre essentiel avec mon Captain.

Au milieu, j’ai besoin de remettre mon âme au Centre, parce que ma boule y retrouve son nid et ses origines. Mes parents en sont les architectes, leur jardin une forme de paradis terrestre.

Quant à ma part de fantaisie, elle est sise à Paris, auprès de mes copains copines, amateurs d’art et de moments de bien-être. Elle est liquide et solide, remplie d’un panache potache qui rend le quotidien plus léger.

Ma boussole dans la tête et mes doigts sur le smartphone, j’écoute, allongée à l’intérieur d’un lit confortable, les années de pèlerinage de Liszt, comme Tsukuru « celui qui construit », dans la version qu’il a découverte grâce à son ami Haida, celle de Lazar Berman. Je me remplis des couleurs d’ici, je vis mes rêves, j’abolis les frontières, je ne sais pas si je donne quelque chose aux inconnus que je croise. Assurément j’apprends d’eux et de cette immersion physique et intérieure que j’ai voulue. Je me dis à moi-même, le voyage forme la jeunesse, oui, il aide à grandir, mais aussi à vieillir, à savoir quel est son essentiel …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s