Au hasard de l’Asie et de l’agar agar, je rencontre Balthazar, un drôle d’Ane bâté, et je hennis (qui mal y pense…)

Comment vivre sans bague ni baguette si ce n’est dans le royaume des alouettes ?

Ce soir, je revêts mon chapeau pointu, à moins que je n’aie rêvé et que j’imagine traverser le film de Takeshi Kitano. C’est « l’été de Kikujiro », je bois du thé et du whisky, car l’Ane bâté a besoin de se désaltérer au hasard de l’Asie et de l’Agar Agar.

Je construis un cerf-volant tout en volant comme un cerf sans aile, en apesanteur sans trop m’appesantir sur l’utilité des choses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s