L’année sera Japonaise ou ne sera pas

Si la curiosité vous anime, partez à la découverte de l’art japonais exposé dans les Salons de l’hôtel Rothschild, tout près de la rue du Faubourg St Honoré à Paris. La commissaire de l’exposition est la directrice du musée d’Art Contemporain de Tokyo. Vous y croiserez des œuvres d’Hokusai et d’autres peintres moines auteurs d’estampes extraordinaires du 17, 18 ou 19eme siècle, ainsi que des céramiques aux formes de porc-épic réalisées par un sculpteur contemporain relevant de l’Art Brut. Et puis vous découvrirez des peintures sur bois de fleurs qui épousent parfaitement les veines de l’arbre ou encore des petites boîtes en laque d’un artiste minimaliste et enfin une vidéo troublante entre un danseur et un robot. Ainsi j’ai été fascinée par un robot, une femme robot qui bouge les mains et les bras, elle cherche l’harmonie du mouvement avec l’être humain. Elle le regarde, elle émet un râle, elle pense mais à quoi à qui ? D’où viennent ses pensées et où vont-elles ? Autre moment troublant ce fut celui de marcher sur des lauzes posées sur le parquet du grand salon. L’Art Japonais serait un Art centripète comme l’écrivait Claude Levi-Strauss à l’inverse de l’Occident. Il va et s’ouvre au monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s