Et si je vous parlais de la Société Nationale pour Cons Friqués …

Je suis usager très régulier des TGV circulant dans notre Hexagone. L’étonnement qui est le mien, quant à la manière dont la SNCF gère les aléas, me pousse à poster cet article ce soir. Le prix prohibitif des billets conduit mes congénères à dire que pour prendre le TGV il faut être friqué. A titre d’exemple, le trajet Paris – Vendôme Villiers soit 200 km implique de débourser entre 22 et 52 € pour un voyage. Malgré le tarif, les retards deviennent une habitude, d’ailleurs l’annonce du train à quai à Vendôme Villiers précise depuis peu que le TGV numéro xxxx, « initialement prévu à telle heure, arrivera quai Y.  » Et voilà, il est prévu, c’est déjà ça ! Ensuite, quand il est en retard, l’annonce dit qu’il y a du retard mais le chef de cabine s’excuse rarement et n’explique la raison que quand la cause est connue ce qui est tout aussi rare et encore plus inquiétant. Ce soir, au démarrage de Vendôme Villiers, nous avons accumulé le zéro excuse après un départ retardé de 7 minutes et le zéro explication de l’origine de la cause. Bien sûr, je n’ai pas pu m’empêcher d’alpaguer l’hôtesse qui m’a donné un coup de sac au préalable. Je lui ai fait part de ces deux remarques et elle m’a répondu par « c’est normal, les procédures nous demandent de ne pas nous excuser quand l’origine de la cause ne relève pas de la responsabilité de la SNCF et comme le conducteur du train a dû faire des vérifications et qu’il n’a rien remarqué d’anormal ce n’est pas de notre faute ». Voilà, vive les procédures incitant au zéro excuse quand la SNCF ne sait pas dire si elle est responsable ou pas d’un problème de train ! Ça doit être un petit lutin qui,cette nuit, a déréglé l’ordinateur de bord. La démonstration a été redoutable ainsi la mienne le sera tout autant, il faut être con et friqué pour prendre le TGV.

Demain, je vole de mes propres ailes comme sur cette photo prise au Japon !

PS1 : une annonce vient d’avoir lieu 5 minutes avant l’arrivée, pour préciser le retard final de 6 minutes et la nature de celui-ci à savoir un problème mécanique. L’hôtesse a fait part de leurs excuses ! A mon tour, je concède à bien vouloir m’excuser pour ma causticité !

PS2: lorsque le TGV accuse un retard de plus de 30 minutes, l’assurance G30 prévoit un remboursement de 25% du prix du billet si la cause relève de la responsabilité de la SNCF. Cela m’est arrivé il y a une semaine. Ainsi, nous avons doublé le temps de trajet, 2 x 42 min, le coût du billet a été réduit d’un quart de son prix, du coup, j’adore les maths et les équations mais j’ai toujours un peu de mal à être prise pour une conne friquée…surtout par une entreprise publique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s