Et si la vie était un puzzle, le mural serait un bon support !

Par hasard ou pas, j’ai choisi de séjourner 9 nuits à Chicago. Pour y dormir, l’ACME hotel me semblait désigné de par ce que son nom évoque et invite à imaginer … ! Ce voyage est un point culminant, une concentration de rencontres comme jamais. Dire que je pensais l’Américain superficiel. Finis les stéréotypes, l’humain dispose d’un id et ce qui figure sur sa carte (d’identité) n’est que pures données administratives. Ce qu’il est se situe ailleurs, derrière la façade et ses ornements qui accrochent l’œil quelques instants seulement, il n’est pas visible en un clin d’œil, il appelle du temps mais quand il se révèle il est une montagne de vie.

Depuis ma rencontre avec Bernie, le voyage prend tout son sens. Il est un révélateur, un accélérateur de particules. Le professeur me consacre tout son temps et son savoir, il me montre des buildings, des intérieurs, des toiles, des sculptures, ou encore ces miniatures de Thorne, une femme extraordinaire qui a passé sa vie à reconstituer des intérieurs de châteaux, de maisons de France, de l’Angleterre, et des USA, et Wes Anderson le célèbre réalisateur fantaisiste de l’Ile aux Chiens en est dingue. Allez sur Google et regardez ses ouvrages d’une précision extraordinaire.

Nous vivons le quotidien comme une évidence, tout est immédiat entre nous. Il aimerait que je déménage ici et vienne travailler dans la 3ème plus grande ville des USA. Je lui ai dit que je n’étais pas « fluent », il m’a répondu l’inverse puisque nous arrivions à nous comprendre. Nous partageons nos impressions, il me questionne comme si j’étais son élève pour voir ce que je vois et saisir ce que je saisis. Et sur cette façade, que vois-tu d’extraordinaire ? Je vois une petite statue sur son sommet, oui mais encore. Elle m’évoque le devant d’un camion et donc ? C’est un garage, oui c’est ça. N’est-ce pas extraordinaire me répète-t-il toute la journée ? Il a des yeux d’enfant, il est émerveillé, en permanence. Aussi, nous allons au restaurant car nous sommes tous deux gourmands. Nos territoires sont le Art Institute le Millenium Park et les rues surtout.

Extrait ci-dessous de la vidéo qui a précédé le concert du 22/8 au Chicago Cultural Center. Dans une des salles du CCC est exposé le mural que Keith Haring avait réalisé avec des jeunes de Chicago.

Ainsi, la vie est un mural, un mirage sous forme de puzzle…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s