Listening to Bernstein’s 2nd Symphony : the age of Anxiety

11 AM is the right time for listening to Bernstein’s 2nd Symphony, the age of Anxiety. L’album vient de paraître chez DG et l’œuvre est interprétée par Krystian Zimerman, un ou peut-être le plus grand pianiste vivant, et Sir Simon Rattle à la baguette conduisant l’orchestre philharmonique de Berlin.

Au-delà de l’intérêt double de cet album, le pianiste a joué avec Bernstein dans sa jeunesse en live et est un complice de Rattle tout aussi imprévisible en concert que l’était Bernstein ou l’est encore Zimerman, cette symphonie tardive ne ressemble à rien de ce qui a fait la célébrité de Bernie. L’œuvre oscille entre l’emphase et le recueillement, inspirée par les compositeurs post romantiques de l’Europe centrale, Mahler et Bruckner et le jazz américain qui a pris ses racines dans le blues.

C’est une approche multicolore et intemporelle de l’impermanence des choses et des Hommes, de sa place dans l’histoire et la géographie du monde. Le piano et l’orchestre s’épousent lentement, l’écoute et la complémentarité des musiciens tissent la partition, le canevas court de manière irrésolue vers la profondeur d’un sentiment qui tait son nom. La magie opère, la musique rassemble, œcuménique, cheminant vers un destin qui se dessine, entre moments de joie, de douceur et de tragédies humaines.

Indispensable because (Ravel n’est pas loin…) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s