A little frog in Chicago : combattre les idées reçues

Regard personnel sur l’Amérique.

1- la nourriture de type fast-food, « junk » (calorique) est disponible à tous les coins de rue mais il n’y a pas que ça et l’autre nourriture n’est pas plus chère. Il suffit de regarder et de se renseigner, d’aiguiser sa curiosité. C’est moins cher qu’en France. Les marchés de fruits et légumes sont accessibles en termes de visibilité et de prix.

2- « l’Américain est superficiel et bête, il n’a pas de culture. » C’est peut-être vrai pour ceux qui habitent à l’intérieur du pays et qui ont voté Trump mais ça ne l’est pas dans les grandes villes comme Chicago. Tous ceux que j’ai rencontrés sont des tronches ou sont très curieux et aiment parler et s’intéressent à l’autre. Y compris les vendeurs dans les magasins ou ma Bakery ça ne rigole pas…Je changerai bien de Bakery rien que pour ça !

3- Trump possède la 2eme plus grosse tour de la ville après la Willis et devant la 360 degrés. Peu de gens l’apprécient ici. Il y a eu un tollé du fait de la construction de sa tour hôtel. J’avoue que son building est un des plus beaux, tout en verre et asymétrique. Les démocrates prédominent dans Illinois, berceau d’Obama. « Yes, we can » est le leitmotiv comme les vagues et les voiles. C’est une ville d’eau. Et j’avoue que même si j’aime cette ville, j’ai souvent le vague à l’âme.

4- La Windy City est une ville d’Art aussi. Les concerts de jazz de blues de classique de pop de rock sont partout, accessibles, gratuits et en plein air l’été, dans des salles de toute beauté aussi. Il suffit d’aller sous le dôme créé par Tiffany’s au Cultural Center pour s’en rendre compte. Et puis Ricardo Muti est le chef de l’orchestre symphonique, comme l’ont été Fritz Reiner, Georg Solti et Daniel Barenboim.

5- J’ai croisé nombre de beggars dans les rues, les mendiants sont noirs majoritairement. Mais, pas que. Ils semblent errer, les yeux exorbités. C’est dur, comme ça l’est partout dans le monde.

Au-delà de mes vérités sur cette ville, ces 8 jours sur place ont été pour moi une sorte de voyage de noces pour fêter la fin d’une époque. J’en suis très heureuse. Une autre ère commence. A suivre. Un mariage peut-être, who knows 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s