J’ai toujours eu une préférence pour les jolies saucisses…(et les bonnes baguettes, le bon vieux sandwich français)

C’est la mondialisation, oui, enfin, presque… A peine, rentrè-je de Chicago, mettant le nez et le reste dans le vieux monde, que pour me sustenter avant d’aller voir un spectacle de Gagaku impérial, je suis contrainte de me rabattre sur un hot-dog ! Le petit restaurant de la Philharmonie propose ce « plat » unique. C’est quand même inattendu. Mais, je suis philosophe et heureuse, même crevée du fait du décalage horaire. Je goûte ce chien chaud bien plus nul que celui de Chicago. Y a rien dedans : une saucisse une baguette le tout mis dans un micro-onde. Bah, je me console et même je souris en m’étirant les moustaches parce que j’aime les jolies saucisses et que transformer la merde en rose me plaît m’amuse me faire rire des genoux.

Je me sens herbe folle, et c’est essentiel que de voir derrière la saucisse son pouvoir énergisant et revitalisant.

Allez « vive la France » et « vive la mauvaise saucisse étale dans une baguette industrielle réchauffée au four rempli d’ondes !

Je propose qu’on les exporte aux USA, ils devraient aimer …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s