Kanazawa wawa

Kanazawa sous le soleil c’est mieux.

Pour digérer de mes pérégrinations de la journée, je me suis assise, enfin, je sirote un thé au gingembre avec de vrais extraits, wawa.

K. est une petite ville marquée par l’époque d’Edo mais aussi par l’empreinte du monde contemporain.

Son musée d’art du 21ème siècle dispose d’une salle ouverte sur le ciel et murée de grès dans ses fondations en référence aux châteaux d’ici. Cette scénographie a été conçue par James Turrell, plasticien américain très présent également sur l’île de Naoshima. Chez cet artiste, le bleu azur et/ou le ciel sont omniprésents avec cette contrepartie que, pour y accéder, il est nécessaire préalablement de se laisser envahir, en passant par un sas, avec cette impression d’enfermement, avant de pouvoir se libérer, finalement…

Dans un autre endroit du musée, une exposition temporaire, cette fois, donnait à voir un designer de génie japonais, Yanagi Sori, de la lignée des plus grands. Vous aurez reconnu ses tabourets papillons.

Et puis, j’aurais aimer percer le mystère de cette piscine visible du dessus ou du dessous dans laquelle on pouvait circuler sans risquer de se mouiller…ou de se noyer.

Et cette salle vide…

Ou encore le parc tout aussi tranquille !

Et la bibliothèque pas moins fantomatique et aïe (je n’avais pas vu) interdite à la photographie !

Sans oublier les longs couloirs

Mais cet après-midi la promenade c’était aussi le jardin de K.

Ses jardiniers posent des étais de bambou pour préparer l’hiver, l’arrivée de la neige. Ou d’autres renforts qui montrent qu’ici un arbre vaut une vie humaine.

Ce petit bouquet, ci-dessous, je l’ai vu dans les toilettes publiques du parc de K.

Et, entre le musée du 21eme et le jardin, j’ai fait un détour par Tokyu Hands un magasin fameux de matériels pour dessiner et pratiquer les arts plastiques, de cartes postales de ouf et d’autres babioles inutiles qui annoncent l’année du cochon …sans oublier les ustensiles et outils de cuisine qui vont jusqu’à rhabiller notre petit mannequin des Beaux-arts !!! Car ici la cuisine est un Art…

Errements au détour des ruelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s