Oyako-don chez une vieille geisha

C’est clair, mon estomac avait faim ! Après avoir essuyé x refus dans l’endroit photographié ci-dessous, je me suis dis, gravitons dans les environs et allons zon.

Je me suis éloignée de mon territoire familier et bing je tombe sur une auberge, dont la patronne ressemble à Alice Sapritch avec un côté geisha pas vulgaire, un fichu rose sur la tête. Je me suis interdit toute photo ! Dommage car ça vaut son pesant de cacahuètes…

J’avoue que d’entendre la tv en toile de fond, car je ne la regarde pas, jouer les feux de l’amour japonais avec une musique sirupeuse films de série B de Yakuzas, ça invite à la célérité ! Les baguettes ont joué des castagnettes…

J’ai commandé un Oyako-don. Un don c’est un grand bol de riz et dessus le cuisto a rajouté de l’omelette, des filets de poulet non grillés et des oignons frais al dente. C’est super bon. En plus, pour compléter le plateau, ils ont déposé un petit bol de soupe miso et des pickles rafraîchissants.

Top moumoute, je suis requinquée, la banane sur les lèvres et ça fume grave dans la salle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s