C’est lundi et c’est pas raviolis !

I am dead sur mon lit il est 15h30…

Lever vers 8h ce matin, lundi 19/11/18, dans le coin de Shibuya, pas très loin d’Omotesandõ.

Choix de faire plus d’1 km à pied pour aller déguster un café chez « About Life ». Dégustation d’un café filtre d’Ethiopie puis d’un expresso du Guatemala. 1er coup de chaud ! L’endroit réduit mais fabuleux est tenu par deux fous furieux 7 m2 – 7 jours sur 7 – depuis 12 ans.

Puis, je fais des emplettes…dans un endroit génial.

Et, je passe le carrefour de la gare folle de Shibuya. Le mec à vélo de la photo en en-tête et les passages piétons sur lesquelles des millions de personnes traversent chaque jour sans se bousculer.

Je passe devant un parking à vélos.

Je vais dans l’immeuble « Spiral ». Un immeuble polyvalent : expositions d’art contemporain sous et le long d’un escalier en spiral, mais aussi dégustations de thé, lieu de restauration et vente d’objets design. En résumé, l’enfer sur terre !

Tout d’abord je déjeune il est 11h30.

Des boules de riz, une soupe miso, un thé vert froid et des pickles. 5/6€. C’est juste très bon. Ce sera ma cantine de la semaine…

Et comme j’ai rdv à midi, je pars à la dégustation de thé. Ce fut un moment extraordinaire. La maître de thé qui parlait mal l’anglais a commencé par le thé vert le plus exceptionnel du Japon, le Gyokuro, 1% de la production nationale, il venait de Kyoto. Elle en a mis dans une soucoupe, et elle l’a recouvert d’eau à 40 degrés après l’avoir transvasée successivement en trois fois en démarrant à 90 degrés. Elle a posé un couvercle.

Je l’ai bu. De là, elle a fait une deuxième infusion, en principe 3 min sauf le roasted tea, 4 min. La deuxième infusion était légèrement amère alors que la première ne l’était pas.

Le roasted tea, elle l’a fait devant moi. Elle a mis le thé dans un réceptacle qu’elle a mis sur le gaz. Et c’était divin, il était floral en plus d’être roasted. Là aussi, je l’ai goûté deux fois.

Il est toujours important quand elle verse le thé, le petit coup sec de fin pour faire descendre la dernière goutte.

Pour chaque thé une théière et un petit bol différent.

Concernant le thé matcha c’était un gros bol en céramique.

Avec chaque thé, une mignardise, sucrée ou salée. Un marron glacé non sucré ou une gélatine de noisette ou des baies farineuses de je ne sais quoi…

J’oubliais pour le gyokuro, elle a ajouté pour une troisième infusion des graines de soba (sarrasin) et a râpé du yuzu dessus, c’était énorme.

Et, une quatrième infusion a été versée sur des glaçons puis dans un verre à pied. Fou fou fou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s