Asakusa, à l’est de la Ginza Line

Je connaissais Ueno et Yanaka, il ne me manquait qu’Asakusa pour reconstituer le parfum d’Edo, l’ancien centre de Tokyo. C’est fait mais c’est définitivement trop touristique. Temples échoppes et nombreux groupes sont indissociables et c’est difficile de s’y poser deux minutes.

J’ai vu l’immeuble de Starck conçu pour le siège d’Asahi Beer, une myriade de fenêtres dorées telle une concentration de bière dans un parallélépipède qui se reflèterait sur la Sumida gawa. Ensuite, j’ai été à la rencontre du très beau temple Senso-ji et du petit sanctuaire Asakusa Jinja. Et en suivant le flot j’ai traversé la rue des échoppes qui proposent de l’artisanat plus ou moins typique.

La skytree peut permettre d’avoir une vue haute et large de la ville à plus de 600 m d’altitude, je me suis contentée de la regarder de l’autre côté de la rivière Sumida.

Enfin les pousse pousse m’ont rappelés de loin de très loin Tintin et le Lotus Bleu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s