Le repos du guerrier

Repos du guerrier à Bologne en Émilie-Romagne, au nord de l’Italie, entre la Vénitie et la Toscane, du côté de Ferrare, ou de Modène, Mantoue, pas loin de la maison.

Mardi, avec ma fée nous sommes allées écouter le 1er opéra de l’histoire, au TCE, « l’Orfeo » de Monteverdi, créé en 1607. Ce dernier officiait à Mantoue au début de sa vie. L’œuvre est immortelle comme Bologne une cité vivante et universitaire de l’Italie où le tourisme se fait rare. Au musée d’Art Moderne ou dans la casa de Morandi il n’y avait personne. Dans les rues, sous les arcades, les palais Renaissance invitent à l’égarement dans leurs cours intérieures. Et la musique nous conduit à l’intérieur des Églises baroques. Une accordeur de piano me fascine, touche après touche, elle fait mouche !

Hier soir, nous sommes sortis de la ville et avons découvert une trattoria pure jus proposant des pâtes divines et un vin local, un cabernet sauvignon léger. L’accueil était chaleureux comme partout ici, dans les bibliothèques ou les musées ou les bars.

Notre B&B est une merveille de tranquillité, en plein cœur historique, à côté des universités, de la place Majeure et des deux tours qui nous tendent leurs bras.

Ici, c’est la dolce vita.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s