Cimitero monumentale : une autre face de la ville

Coco Chanel disait que le luxe ce n’était pas la richesse mais le contraire de la vulgarité. À Milan, je vois de la richesse et de la pauvreté, du luxe et de la vulgarité. Dans le cimitero monumentale, il y est question de mémoire, et pour d’aucunes ou d’aucuns d’éternité. Vu la chaleur, les arbres et le marbre rafraîchissent le bipède, de même que les fontaines Wallace locales.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s