Ni ni miaule le mistigri

1560798E-A288-4BD4-B40F-6719C5BBC1DB.pngDe nid en nid, je vole sans faire de bruit. Je choisis la paille et le feu pour construire un lieu, que d’un bruissement d’ailes j’éclaire, d’une myriade d’étincelles. Sous la pluie de Paris, je fredonne Nini peau d’chien, loin du ni ni mortifère et du ronron ambiant. L’automne invite aux ritournelles, aux éternels retours. Ainsi, va la vie, miaule le misti orange.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s