Abstraction du 41

Voyager dans la plaine de la Beauce pourrait s’apparenter à  une expérience épique. Assise à l’arrière de la voiture, je me perds au loin tout en étant ceinturée sur la banquette. Mon réflexe capte la réalité d’un paysage désolé, celui d’un hiver humide et gris. La photo floue flirte avec l’abstraction du 41 dans mes pensées d’enfant.

5683D2B2-A40C-43DD-8F33-7555A51FA074537D9EA1-6EAF-481A-984C-5BB6467C42605831255F-40C1-4848-8CAD-12B13FED8569

8B5232A5-E585-41AD-882C-84B1F9318936714F9A7B-FF7D-4745-9AA7-74BBA8E8E421

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s