Voir clair malgré les masques

Voyageuse masquée, regard perdu, presque léger, en quête d’océan et de vagues, je surfe entre les gouttes du C-19.

C’est l’heure du train, loin du train train, les gens sont tendus, silencieux. Faut dire que nous sommes samedi et qu’il est tôt ! Les départs en vacances remplissent les quais et les wagons.

Seule certitude sur le monde d’après, si nous voulons arriver à bon port, c’est celui du masque obligatoire qui compte, question de civisme et de survie. Quant aux impacts sur l’entreprise, j’ai le sentiment que notre direction freine, sur tout, qu’elle nous gouverne par la peur, nous voilà revenus au monde d’avant avant, en pire. La confiance n’est plus feinte, elle n’existe pas, c’est visible, les caisses se vident, les projets vont dans le mur, nous avec et les injustices se creusent. Et le pompon, malgré le port obligatoire des masques en salle de réunion et dans les espaces communs, jamais j’en avais vus autant tomber au top floor de la boîte et ce n’est pas joli joli…ni fini fini.

Là, maintenant, dans le monde d’ici, n’est-ce pas le moment d’éplucher des oignons et de lâcher sa bonne énergie, libéré de tout masque, loin des larmes des crocodiles qui ne nous font pas pleurer et encore moins rêver !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s