Grand voyage

Sur mon dos, j’ai déposé le gros sac, celui qui contient 10 kg, comme si je partais pour un voyage lointain ou le grand voyage. L’essentiel y figure en bonne place, en pôle position, sans moteur ni émission de CO2, le que sais-je sur les 100 mots de la poésie de Jean-Marie Maulpoix . Il y parle de la poésie comme d’un mouvement qui rapproche de la vie . Avec cet abécédaire je suis parée pour retrouver le sens de la vie ! Dans le métro il fait chaud, les gens vont travailler. Dehors, il faisait doux, il pleuvait, et je pleurais, je pensais, c’est Noël enfin, mon gros cadeau : voir maman et papa, être avec eux, quelques jours, se regarder sans s’embrasser ne pas se toucher même pas s’effleurer les bras, les mains, les joues mais s’étreindre le cœur, en profondeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s