Je préfère je crois j’espère

Je préfère la vision de la nuit 
à la prison de l’ennui,
les vibrations d’un amour d’un jour aux faux engagements d’un toujours.

Je crois au silence qui s’ancre 
aux sons qui fuient
à l’essence qui relie 
aux ailes qui se déplient.

J’espère en ce monde d’ici-bas 
sans croire ni préférer celui de l’au-delà.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s