Un peu d’essentiel dans le carburateur

Cet après-midi, avec VL, nous avons « commis » un détour avenue de Wagram pour goûter quelques spiritueux de l’hexagone et de ses îles sous la houlette de France Quintessence. C’était un doux moment de dégustation, merci Ph.J. Le domaine des hautes glaces pour ses whiskies et Manguin pour ses alcools de fruits (abricot, poire rouge en particulier) nous ont emmenées sur les cimes. Le truc c’est qu’après j’ai raté 2 fois mes sorties de métro en 20 minutes. Du jamais vu, j’ajoute que je lisais un livre merveilleux de poésie et de folie… »En attendant Bojangles ». Tout va bien, j’ai réussi à pousser, après 3 coups d’épaule, une porte en verre de 10 kg, pour sortir du métro. Je reviens sur terre, avec cet essentiel qui pousse dans les veines et les cheveux jusque dans les bouts de mon coeur et de mes neurones agglomérés. C’est reparti.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s