Une double croche en apesanteur

Tout était en ligne ce we. Même le soleil avait répondu à l’invitation, samedi. Et puis, les double croches sont venu jouer de la musique ! Tiens, j’oubliais j’ai arrêté le whisky ! Non c’était pour rire. Santé !

Sous les couettes, la tempête (Beethoven, Camus, Lehman…)

Un dimanche Gris rime avec canapé, lecture et musique. France Mu, un bon roman et la tempête remuent mon canapé. J’ai les couettes qui sortent de la couette, et je me délecte. Je regarde aussi des documentaires : « la fureur de peindre » sur Hans Hartung de Romain Goupil sur Arte mérite le détour….

El Greco zi expo

Au Grand Palais, allez, courez découvrir la grande exposition sur El Gréco, de son vrai nom  Domenikos Theotokopoulos (1541-1614) né en Crète à Candie (l’actuelle Heraklion) et mort à Tolède en Espagne. Il a voyagé et appris différentes techniques. A ses débuts, il peignait des icônes, imprégné de ses origines puis il s’est formé à…

Neptune après la fonte des océans

Il reste toujours un peu de jus même après avoir bu jusqu’à la lie, difficile de ne pas être tenté et encore plus difficile de résister. Sur les flots, Neptune déguste quelques planctons de saison, et avoue son penchant pour les petits  organismes unicellulaires « pourpres ». Ça lui rappelle les moments où il dégustait…

Quand le Japon vient à nous…Ghosn is gone

« Ogata » c’est un concept japonais qui allie et réunit dans un hôtel particulier 17eme de la rue de Belleyme l’artisanat, l’art du thé, des pâtisseries, un restaurant et un bar à cocktails. C’est très beau et très haut de gamme. Rien que la manière d’emballer les pâtisseries m’emballe ! Les pâtisseries sont «…

Jour de brouille art

Depuis ce matin, mon estomac  joue à bâbord tribord, et au bout de la lunette qui dépasse de mon bastingage, en ce 1/1/2020, jour de brouille art, l’hôtel a disparu de ma vue, aspiré par un horizon infini et profondément blanc. 2020 un chiffre rond et pourtant pas sûr que ça tourne si rond…retournons respirer l’air…

Boulot pas dodo

Sans tram(way), ce serait le drame, Tiens, pour affronter le froid, je prendrai bien un dram* Le ciel est clair, et flirte avec les lumières. Un dram signifie un verre de whisky  

Abstraction du 41

Voyager dans la plaine de la Beauce pourrait s’apparenter à  une expérience épique. Assise à l’arrière de la voiture, je me perds au loin tout en étant ceinturée sur la banquette. Mon réflexe capte la réalité d’un paysage désolé, celui d’un hiver humide et gris. La photo floue flirte avec l’abstraction du 41 dans mes…

Hiver hyper gris mais cosy

Quand il pleut, le mieux est de s’installer entre quatre murs, assis ou allongé, pour s’évader. Ce dimanche, jour particulièrement gris, j’ai joué au chat et à la souris, avec la toile, le web. La chasse n’a pas donné grand chose, à moins que…Parfois le trésor est là, au bout de nos doigts et le…

Ivre hiver

Pas besoin de boire pour être ivre C’est l’hiver, moment précieux Pour croire et se Lover en creux.

Cimetière viennois

À plus de 8 km du Ring à Vienne, le cimetière central invite le vivant, à rendre hommage aux plus illustres Johann Strauss, LV Beethoven, F Schubert, J Brahms et WA Mozart aux anonymes.

Cafés et musées

Ville d’Art et d’Histoire. On y a fait Sécession. Cafés et musées occupent nos journées. Qui suis-je ?

Avashi Cohen : le trompettiste (à écouter jour et nuit)

Il existe 2 Avashi Cohen, le plus connu est contrebassiste et le second trompettiste. Les 2 sont nés en Israël et vivent à NYC, ce sont des dieux du jazz contemporain. J’écoute beaucoup le trompettiste, et notamment son dernier album, le 3ème, publié chez ECM « Playing the Room ». Il y joue avec son…

Les pommes sont à Adam, ce que les tartes sont à Suzanne !

Quand l’automne sonne, et que les sanglots résonnent, dans le Villetrunois, papa s’occupe des noix et maman s’adonne aux pommes. Rien de liquide ni d’alcoolique dans leur transformation de ce côté-ci du Loir, mais du solide, de la famille des tartes, dignes des sœurs Tatin, la sororité en moins, et le lien filial en plus….

T à l’orange

Heure du T à l’orange, Un ange, être étrange, Boit du ptit lait.  

Tadaima

« Tadaima » signifie « I’m home », je suis à la maison. C’est vrai, d’ailleurs, pas de home sans livres et sans voyage en restant à l’intérieur !

Tayo No Onara

Akiko Yano, la Kate Bush japonaise, vit aux USA depuis le début des années 90. Elle accompagnait sur scène le trio du « Yello Magic Orchestra » dont faisait partie son ex mari Ryuji Sakamoto. Son album mythique « Tadaima » est ressorti chez We Want Sounds il y a 9 mois et je vous…

Quand Crystal (Pite) s’installe sous la coupole de Chagall

Quand Crystal (Pite) s’installe sous la coupole de Chagall…le Champagne coule à flot, et révèle la part animale des danseurs de l’Opéra de Paris. Cette (ré)création, intitulée « body and soul » et imaginée par la danseuse chorégraphe canadienne Crystal Pite remue l’âme et bouscule le cœur qu’il nous reste, surtout au 1er acte. Pendant le 2eme acte,…

Scarlatine par la racine

  Domenico Scarlatti est né il y a 334 ans la même année qu’Haendel et Bach. Il a vu le jour à Naples, a vécu à Venise, Rome, Lisbonne, Séville et est mort à Madrid. Il a composé 555 sonates pour clavecin, des pépites pétillantes de fantaisie comme des bonbons qui explosent en bouche, pour…

Plateau (re)pas de « rêve » …

 Cette photo est légèrement connectée à l’article précédent, un plateau repas, tout d’orange vêtu ! Pour certains et moi compris c’est le rêve, des carottes Vichy, du bon beurre, de la fleur de sel de Guérande et du poivre du Japon de Wakayama. Pour un de mes copains, c’est digne d’un plateau d’hôpital ! Il…

Docteur Anne B.

Quelques minutes par jour et pas trop la nuit, je souffre d’un excès de modestie, je rougis d’un compliment et à d’autres moments, l’essentiel du temps, même à l’heure d’hiver, mes chevillent débordent du pantalon comme lorsque j’ai reçu cette enveloppe au nom de Docteur Anne B…J’en ai fait un trophée légèrement détourné sur la…

Samouraï sur le rail

Au coeur de la crise sociale, au milieu de l’automne, qui peut remettre les pendules à l’heure ? Dans la nuit qui vient, à la première heure de ce dimanche, l’intelligence artificielle modifiera les objets connectés de millions de vivants endormis, sans intervention humaine. Nos montres, ordinateurs et smartphones recaleront le bon timing de nos…

Ni ni miaule le mistigri

De nid en nid, je vole sans faire de bruit. Je choisis la paille et le feu pour construire un lieu, que d’un bruissement d’ailes j’éclaire, d’une myriade d’étincelles. Sous la pluie de Paris, je fredonne Nini peau d’chien, loin du ni ni mortifère et du ronron ambiant. L’automne invite aux ritournelles, aux éternels retours….

En buvant des fleurs

En buvant des fleurs, je bourgeonne et je pétale dans l’eau ! Je crois à la philosophie, elle corrige ma vision mieux que des lunettes, et me recharge comme une pile électrique !   En ce moment le matin c’est dur de se lever. Passage par plusieurs stades…  

Paris : the bad and the beautiful

En marchant de St Germain-des-Près au lion de Belfort place Denfert Rochereau, hier en fin d’après-midi, j’ai repensé à ce grand film de Vincente Minelli « the bad and the beautiful » qui dépeint le milieu du cinéma des années 50,  l’envers du décor de l’usine à rêve d’Hollywood, et en son sein, le jeu…

Soleil et dessin

Grâce à des copains, je me remets au dessin et à la peinture. J’ai pris mes pastels, gras et secs et j’en ai mis partout partout ! Puis de la peinture à l’acrylique et devinez, j’en avais sur les doigts et la nappe s’en souvient déjà ! C’est une drôle de sensation surtout un jour…

Une église : le doute, fondement de toute croyance

De Ben à la Sainte Trinité, le doute et sa célébration avec plus ou moins d’ironie et de sens artistique  n’est-il pas consubstantiel à notre existence d’Homme, une forme d’échappatoire au sens de la vie, une respiration entre croyance et raison…Pas besoin de preuve pour douter ! Juste oser être soi…    

La fondation du doute

Si vous êtes dans le doute, de passage à Blois, croyant, tout ou rien de tout ça, voire partiellement, allez faire un tour en vrai, ou a minima sur le site web de la fondation du doute de Ben (Vautier). Ce dernier, natif de Nice et octogénaire, bien connu pour ses aphorismes humoristiques et ses…

Magie du livre

Jeux de couleurs de formes et de mots de Patrick Raynaud aux éditions Mémo c’est un peu comme Hana-Bi de Takeshi Tikano, c’est un feu d’artifice de poésie (sans violence certes, ni de Yakuzas).

Dess(e)in

A dessein, j’ai fermé la e-boutique, deux semaines, presque rien. Le temps de naviguer et de retrouver, Le chemin du dessin.  

Finito « www.antigonegone.com

Depuis 3 ans, Antigonegone se nourrit et alimente ce blog un peu décalé. Des péripéties de folie, ici et là, n’est-ce pas le bon moment pour fermer le journal, et s’amuser ailleurs et autrement ? Finito tôt plutôt que tard. Au revoir AGG  

Fondation Prada plein sud et fin du voyage

Après la villa Necchi, direction plein sud, à pied, pour visiter la Fondation Prada et son nouveau site ouvert en 2015. C’est l’architecte Rem Koolhaas qui a piloté le projet, en rénovant une ancienne distillerie de gin et en créant une tour de 60 mètres. Le lieu est un peu froid. Le bar assure, on…

Villa Necchi Campiglio – via Mozart – Milano

Le « cerise sur le cake » c’est la Villa Necchi Campiglio, via Mozart, découverte grâce à une rencontre de hasard avec une Milanaise d’une soixantaine d’années, sur le chemin de la Cène de Leonardo qui a fait « flop », ce matin ! Finalement, je vis une autre scène, loin de m’imaginer jusqu’alors qu’un…

La Pinacothèque de Bréra et les environs

Pour être saisie par un peu de fraîcheur, je me suis assise dans la cour de la Pinacothèque de Bréra, reconstruite à l’identique après la 2ème guerre mondiale. C’est un concentré de joyaux de la Renaissance Italienne émaillé de Rubens, Rembrandt et autres Poliakoff… Des marches, et encore des marches endiamo vers les galeries de…

Cimitero monumentale : une autre face de la ville

Coco Chanel disait que le luxe ce n’était pas la richesse mais le contraire de la vulgarité. À Milan, je vois de la richesse et de la pauvreté, du luxe et de la vulgarité. Dans le cimitero monumentale, il y est question de mémoire, et pour d’aucunes ou d’aucuns d’éternité. Vu la chaleur, les arbres…

Sur le toit du Duomo, il y a du monde et inversement

Sur le toit du Duomo, il y a du monde, et sur le toit du monde, il y a le Duomo. En images… C’est un moyen de se rapprocher du ciel et de mieux voir la beauté des sculptures et de cette architecture exceptionnelle. L’idée était de descendre du toit et de repasser par la…

De mon lit : différents points de vues

Dans la chambre, nous étions cinq à dormir cette nuit. C’est un véritable ballet. Rares sont les pensionnaires qui dépassent une à deux nuits. Parmi mes room mates, je vous présente tout d’abord l’espèce mutique qui se rapproche du loir qui ne fait que dormir et dont la proximité avec son amie la couette est…

Photos de hasard

Il fait très très très chaud et humide. La place du Duomo est bondée, tout comme le passage Victor Emmanuel II. Ce Duomo vaut vraiment le coup, la visite du baptistère datant du 1er siècle post JC, le marbre rose, le millier de statues, et les centaines de flèches et le sol polychrome provenant de…

« Osteria dei poeti »: pour un déjeuner « ofokuro »

Si vous voulez déjeuner comme à la maison, rendez-vous à « l’Osteria dei Poeti » à Milano. Ce restaurant familial a été créé en octobre 1982, le père la mère la tante et le fils sont au service, en salle, et surtout c’est resté dans son jus et c’est très bon. C’est le 2ème plus…

Une auberge de jeunesse pour une quinqua

A Babila, l’auberge de jeunesse à Milan où je passe quelques jours, les chambres sont confortables car elles se composent de 3 lits superposés avec une salle de bain attenante équipée de 2 douches, 1 lavabo et 1 WC séparé. C’est propre, neuf, bien aménagé. Il y a aussi un roof top assez important. Ça…

Un caffè « normale »

En Italie, un caffè « normale » c’est deux cuillères à café, ou une gorgée pour une petite bouche. En France, le terme utilisé c’est ristretto, un demi expresso et encore ! Mais qu’est-ce que c’est bon ! Du nectar pur … Je me disais que Cerrone avait peut-être composé son tube « super nature…

Il ne me manque que le pétase !

En me reposant quelques minutes à l’ombre d’une église fermée – ce que je n’avais pas prévu, mais le lundi en Italie, il faut choisir, entre ravioli fresca ou chiesa chiusa, et comme j’avais déjà mangé des raviolis, j’ai compris que je verrai la Cène de Léonardo une autre fois – je constate que j’ai…

À peine 2 heures et nous voici en Italie

Dans le train, la langue parlée n’est plus le Suisse allemand mais l’Italien. Les wagons sont quasi déserts, les quelques voyageurs pianotent sur leur clavier, pas de vacanciers, encore moins de rires d’enfants. Le paysage majestueux de la haute montagne confine au vertige et me conduit sur les pics jouant à cache cache avec les…

Dernière soirée à la Bodega Zum Strauss

Ce soir, j’ai passé ma dernière soirée à la Bodega Zum Strauss avec le patron Jonathan, moitié Anglais moitié Écossais. Nous avons parlé de sa maison près d’Oban, un port qui permet de rallier Islay, pour ceux qui connaissent les whiskies tourbés… Nous avons échangé sur le grec ancien, qui n’est plus enseigné Mozart, et…

Bâle m’emballe et rebondit

Loin de n’être qu’un trou, je ne dirai pas qui m’a fait cette belle allusion, Bâle m’emballe. A la fois ville d’eau et ville terrestre, elle conjugue, d’après mes échanges avec les locaux, la vie de l’homme au passé, au présent et au futur, des pieds à la tête. La présence du vélo et du…

Nouveau détour par le Kunstmuseum

Rien à rajouter, c’est un endroit magique, l’histoire des Arts Graphiques s’est donnée rdv ici. Entre autres : Brancusi, Arp, Albers, Cézanne, Bonnard, Grünewald, Klee et l’envers du tableau.

Habitudes et alors !

Dans habitudes, il y a habit, habité, habitat, une racine commune et ancrée, fondatrice de l’essence humaine qui ramène le repas qui se répète à sa réalité première, se sustenter et se faire du bien. Ce soir, comme les autres soirs, je dîne dans un restaurant toujours le même depuis le 1ee soir, de proximité,…

« Le rêve c’est tout, la technique s’apprend »

« L’unique chose stable c’est le mouvement partout et toujours. » « Le définitif c’est le provisoire. » « La roue le début de tout, la mobilité totale, la folie, la vitesse, la quantité industrielle ». « Le rêve c’est tout, la technique s’apprend. » « J’ai toujours été anti-tout et surtout anti-art ou meta-art…

Anatomie (ou géographie) de Bâle

Au bout de 3 jours, je commence à me désintégrer pour mieux me fondre dans Bâle. Je m’approche de sa structure, et me relie à son ossature, en collant mon œil sur son urbanisme et ses constructions de l’autre côté du Rhin. Ainsi, ce matin, je suis sortie de son cœur historique pour me rendre…