Dessins et pastels

« Faire des belles choses n’est rien, ce qui est difficile, c’est de se mettre dans l’état de faire des belles choses » Brancusi      

Confinés mais pas finis ! (Ode à la joie par le Philharmonique de Rotterdam)

Ce matin, lever aux aurores, 6h30 heure d’hiver, c’est le jour des courses, les premières depuis le 1er tour des municipales. Dans mon quartier, le Monoprix assure un service de qualité toute l’année y compris le dimanche. Je précise que je n’ai pas d’actions dans le Groupe Casino Monoprix…Situé tout près de la place Péreire,…

John Donne et Caspar David Friedrich : d’autres compagnons de route

Sans ma sœur la Poésie, qui me prend la main et aiguise ma plume et sans l’œil des Peintres, qui m’ouvrent la vue vers des perspectives et des couleurs insoupçonnées, je ne ressentirai pas les nuances de notre monde multiple et indivisible auquel nous appartenons. Caspar David Friedrich peintre du romantisme allemand du 19eme siècle…

Plutôt baroque ou haut rock ?

Sans musique, j’éprouve le sentiment et la sensation physique du manque, de ne pas être pleinement en vie. La musique m’a parlé avant même que les mots trouvent le chemin de ma tête et de mon ventre. Elle me prend aux tripes, me bouscule et m’invite à sortir de ma grammaire humaine. Elle me semble venir…

Relire Pascal

En cette période pré-printanière qui invite à butiner le museau en extérieurs, il est difficile mais vital de relire Pascal ou tout du moins cet extrait, de l’observer, et de le respecter à la lettre « tout le malheur des hommes vient de ce qu’ils ne savent pas rester au repos dans une chambre. »…

Quarantaine illimitée en compagnie de Baudelaire

Avancer, vivre, marcher, respirer, en petit animal docile, respectueux des consignes et des règles et surtout rêver, en embrassant ce secret espoir de retrouver le sens des choses élémentaires, l’apprivoisement de la Terre et de sa fragilité grâce la poésie par exemple. Baudelaire n’est-il pas une ressource nécessaire en ce moment de quarantaine illimitée ?…

Traits très oranges

c’est étrange un ange a mangé les nuages gris le ciel sourit des traits très oranges      

Barbara Hepworth au musée Rodin : la claque

Il faisait beau hier, à Paris. Avec Mr T, nous avons déjeuné, marché, et pris les formes – sculptures et mots – de Barbara Hepworth, temporairement exposée au musée Rodin, en plein corps. La forme touche, creuse, interroge, rebondit, élargit, modifie le regard et mon rapport à la nature, aux êtres, à la vie, et…

Le badge pour W.

Pour pouvoir être résidente régulière du siège, je suis allée au bureau des badges, le créneau était serré, 13h30 – 13h45, un quart d’heure le temps de se faire tirer le portrait ! C’était épique époque. « Non, mais là ça ne va pas vous souriez à pleines dents ! » « Souriez mais montrez…

Retour sur l’expo géniale Wouters & Hendrix

Le musée permanent sur le diamant DIVA vaut le coup d’œil. Quelques atomes de carbone, un bon tri et de la taille et le tour est joué enfin le raccourci est aisé et l’Art autrement plus difficile. Le calice en forme de chouette repose sur une noix de coco… Ce qui m’a le plus emballée c’est…

Dernière journée à Anvers

Pluie comme vaches qui pissent en troupeau, j’étais pourtant déterminée à sortir et à visiter le musée du diamant DIVA au nord de la ville et au bord de l’estuaire. C’est très beau mais c’est l’expo temporaire que j’ai adorée. Précisions dans un autre article. Déjeuner dans un café « de pottenbrug » qui me…

(La suite) au bar de l’hôtel espagnol et vive l’Europe !

Oui la suite…Imaginez, dans le bar de l’hôtel, à ma droite, une vieille bigote, carré blond, pull bleu nuit en cachemire, col roulé, une jupe en flanelle grise, des collants opaques sombres, chaussée de ballerines, elle ne ressemble pas à une renarde rusée, mais à une vieille souris, ouf, j’ai eu un moment de frayeur…

Au bar de l’hôtel NH Collection

Ce soir, je reste au chaud, trop frisquet dehors, et je bois une bière en provenance du nord de la Belgique, de Malines, la Gouden Carolus, un brassage préparé à l’origine pour l’empereur Charles avant ses parties de chasse, lorsqu’il s’apprêtait à tuer le renard ! C’est net, je sais ce qu’il me reste à…

Festival de saveurs : chez Nathan

Un des plaisirs essentiels de la vie, surtout quand la vieillesse vous prend le bras et vous coupe les pattes et j’en passe, c’est de se mettre à table. Aujourd’hui, j’ai choisi d’aller « chez Nathan », un macaron au Michelin. C’est très japonais en termes de présentation et de saveurs. Les herbes, le yuzu,…

Fleurs peintes ou sculptées : votre préférence ?

Voici des fleurs cueillies pour vous sur un mur de la maison de Rubens, jardin vertical habillé de peinture pour cette pièce et non de cuir (de Cordoue). Bientôt la St Valentin, fête marketing chère aux fleuristes du 21ème siècle, pour les reposer je propose un festival d’irruption de béton, du « concrete » de…

Photos au poil

À Anvers il est préférable de conserver son duvet l’hiver car le vent saisit droit devant et met les oreilles à l’envers.

Masques et bergamasques

Dans cette boutique de vêtements, la décoration valait le détour, outre les masques…

Autres autoportraits !

Pose avec le masque en forme d’appareil photo, à l’envers, parce qu’être de passage et en voyage à Anvers l’imposait !

Maison musée de Rubens

Rubens était enfant et petit-fils d’apothicaires. Il a fait ses armes dans l’apprentissage de la peinture à Rome comme c’était l’usage aux 16/17eme siècle. Il était un collectionneur d’œuvres anciennes (bustes antiques) et contemporaines. Il ne pouvait s’empêcher de faire des retouches sur les œuvres acquises. Ses traits étaient longs et légers. Il a réalisé…

Dernières petites pièces du puzzle de la journée

À Anvers, les laveries parsèment les rues comme aux USA. Peut-être que les appartements sont petits, peut-être qu’on se lave moins (n’importe quoi), peut-être que les tuyauteries sont fragiles et fuient, peut-être que c’est un lieu de rêverie ? C’est fait, j’ai osé passer par les rues des diamantaires, le triangle d’or, aucun prix affiché…

Le Nez Rouge

Il fait froid, j’ai le nez qui rougeoie et l’œil droit qui pleure (et poudroie). D’un polo rayé orange, j’ai couvert ma peau de petit dragon d’Anvers. Je suis saoule après 3 gorgées de bière. Que du verbe cette petite herbe enflammée, allez carotte et pantin, jouons et regardons ! Mes cheveux hirsutes crient zut…

Déjeuner à la Patine

Après le froid, c’est le moment de se réconforter. Une quiche maison au saumon et au dragon (l’Aneth en flamand). Le serveur est mignon, il ressemble à l’aîné de mes neveux en rouquin. Je bois une bière « Tank 7 » une tuerie. Le degré d’alcool 8,5 %.

Quartier du Zuid

Quatrième jour à Anvers, c’est le moment du voyage où je pars en surfant sur la force du vent, bien glacial aujourd’hui. Loin de tous commerces, je pars vers l’estuaire en traversant le quartier des ultra-orthodoxes diamantaires, principalement des Hassidim (qui font partie des Haredim) qui développent une communion joyeuse avec Dieu par le chant…

Move on up …

Un billet de 200€ – faux certainement – trône au-dessus de la porte des cuisines du bar. Curtis Mayfield entonne « Move on up » on est en pleine « blaxploitaton », je suis stoïque, j’entends les basses les aigus et le Flamand. Dehors le vent ronfle et souffle fort. Faut que je rentre. «…

Inspirée olé

A l’hôtel, ils ont un sofa rose immense qui donne envie de se vautrer et qui m’a inspirée ! J’avoue que le houblon aide ! demain, je dessine pour de vrai…

Tripel blond : je commence les choses sérieuses !

Estaminet à Anvers, le Bruin Café, je bois une tripel blond, une Papegaei, franchement bonne. Du houblon et de la légèreté qui doit titrer à 6 voire 8 degrés ! Forcément ça remet à l’endroit du côté de l’horizon sauf que je suis cassée en 10 min. Côté déco, c’est petit, marron au plafond, avec…

Expo Bruegel au BKR

Ce matin, j’ai pris le train pour Bruxelles gare centrale, car j’avais repéré une exposition sur Bruegel qui va bientôt se terminer à la Bibliothèque Royale de Belgique. Une soixantaine de gravures de Bruegel l’Ancien ont été conservées jusqu’à aujourd’hui.Il est resté peu de ses dessins préparatoires à ses gravures. Au rayons X les chercheurs…

Pause dans la cafet de la Cathédrale

Le vent décoiffe à Anvers, peut-être même qu’il me remettra à l’endroit ! Dans la Cathédrale qui tient sur toute sa verticalité depuis le début le 14ème siècle et dont les fondations remontent au 11eme siècle, je me sens à l’abris, de quoi je ne sais pas. Et, puis, une pause s’impose à peine remplie…

Maison musée de Christophe Plantin imprimeur

Christophe Plantin était français, il est venu s’implanter à Anvers en 1550 car ici le commerce battait son plein, l’Anversois était polyglotte, la main d’œuvre pléthorique et de qualité et les humanités côtoyaient les sciences. Ce dernier siècle de la Renaissance annonçait l’ère des lumières. Mais c’était aussi l’ère de la Réforme protestante et Plantin…

Petit ring d’Anvers

À Vienne, le ringstrasse entoure la ville historique, et fut construit à la place des remparts suite à une décision de Francois-Joseph d’embellir la ville (Opera, musée des Beaux-arts etc…). Ici à Anvers, se dessine un petit ring incomplet situé à l’est et au sud. Quelques photos prises hier, depuis l’intérieur du MAS, faisant plus…

Antwerp 1er jour

A Anvers, l’endroit mérite le détour même un jour de pluie comme aujourd’hui. La météo s’annonce peu clémente mais peu importe, j’y suis j’y reste. Je dors dans un hôtel près de la gare centrale l’une des plus belles au monde avec celle de New York. Elle date de la fin du 19eme, ses escaliers…

Recto Anvers so…

« Je suis là » dit-elle. Lui rasé, une houppette sur le faîte se lève sans mot dire. Brouhahas sur un fond de l’air violet, les fauteuils en velours amortissent les sons, la direction du Thalys affiche Amsterdam avec arrêts à Bruxelles Anvers et Rotterdam. Le tgv suit les rails, la Gare du Nord reste…

Traits et (re)traits

Derrière les traits de pluie, des petits pois roulent et rebondissent. Le rideau plisse et se remplit d’eau pauvre en minéraux. Un petit museau écarte les pans du tissu liquide et respire à pleins poumons.  

Léon et sa came

Drôle d’histoire et de rencontre. De l’art de la reconstruction : au début pendant après

Une double croche en apesanteur

Tout était en ligne ce we. Même le soleil avait répondu à l’invitation, samedi. Et puis, les double croches sont venu jouer de la musique ! Tiens, j’oubliais j’ai arrêté le whisky ! Non c’était pour rire. Santé !

Sous les couettes, la tempête (Beethoven, Camus, Lehman…)

Un dimanche Gris rime avec canapé, lecture et musique. France Mu, un bon roman et la tempête remuent mon canapé. J’ai les couettes qui sortent de la couette, et je me délecte. Je regarde aussi des documentaires : « la fureur de peindre » sur Hans Hartung de Romain Goupil sur Arte mérite le détour….

El Greco zi expo

Au Grand Palais, allez, courez découvrir la grande exposition sur El Gréco, de son vrai nom  Domenikos Theotokopoulos (1541-1614) né en Crète à Candie (l’actuelle Heraklion) et mort à Tolède en Espagne. Il a voyagé et appris différentes techniques. A ses débuts, il peignait des icônes, imprégné de ses origines puis il s’est formé à…

Neptune après la fonte des océans

Il reste toujours un peu de jus même après avoir bu jusqu’à la lie, difficile de ne pas être tenté et encore plus difficile de résister. Sur les flots, Neptune déguste quelques planctons de saison, et avoue son penchant pour les petits  organismes unicellulaires « pourpres ». Ça lui rappelle les moments où il dégustait…

Quand le Japon vient à nous…Ghosn is gone

« Ogata » c’est un concept japonais qui allie et réunit dans un hôtel particulier 17eme de la rue de Belleyme l’artisanat, l’art du thé, des pâtisseries, un restaurant et un bar à cocktails. C’est très beau et très haut de gamme. Rien que la manière d’emballer les pâtisseries m’emballe ! Les pâtisseries sont «…

Jour de brouille art

Depuis ce matin, mon estomac  joue à bâbord tribord, et au bout de la lunette qui dépasse de mon bastingage, en ce 1/1/2020, jour de brouille art, l’hôtel a disparu de ma vue, aspiré par un horizon infini et profondément blanc. 2020 un chiffre rond et pourtant pas sûr que ça tourne si rond…retournons respirer l’air…

Boulot pas dodo

Sans tram(way), ce serait le drame, Tiens, pour affronter le froid, je prendrai bien un dram* Le ciel est clair, et flirte avec les lumières. Un dram signifie un verre de whisky  

Abstraction du 41

Voyager dans la plaine de la Beauce pourrait s’apparenter à  une expérience épique. Assise à l’arrière de la voiture, je me perds au loin tout en étant ceinturée sur la banquette. Mon réflexe capte la réalité d’un paysage désolé, celui d’un hiver humide et gris. La photo floue flirte avec l’abstraction du 41 dans mes…

Hiver hyper gris mais cosy

Quand il pleut, le mieux est de s’installer entre quatre murs, assis ou allongé, pour s’évader. Ce dimanche, jour particulièrement gris, j’ai joué au chat et à la souris, avec la toile, le web. La chasse n’a pas donné grand chose, à moins que…Parfois le trésor est là, au bout de nos doigts et le…

Ivre hiver

Pas besoin de boire pour être ivre C’est l’hiver, moment précieux Pour croire et se Lover en creux.

Cimetière viennois

À plus de 8 km du Ring à Vienne, le cimetière central invite le vivant, à rendre hommage aux plus illustres Johann Strauss, LV Beethoven, F Schubert, J Brahms et WA Mozart aux anonymes.

Cafés et musées

Ville d’Art et d’Histoire. On y a fait Sécession. Cafés et musées occupent nos journées. Qui suis-je ?

Avashi Cohen : le trompettiste (à écouter jour et nuit)

Il existe 2 Avashi Cohen, le plus connu est contrebassiste et le second trompettiste. Les 2 sont nés en Israël et vivent à NYC, ce sont des dieux du jazz contemporain. J’écoute beaucoup le trompettiste, et notamment son dernier album, le 3ème, publié chez ECM « Playing the Room ». Il y joue avec son…

Les pommes sont à Adam, ce que les tartes sont à Suzanne !

Quand l’automne sonne, et que les sanglots résonnent, dans le Villetrunois, papa s’occupe des noix et maman s’adonne aux pommes. Rien de liquide ni d’alcoolique dans leur transformation de ce côté-ci du Loir, mais du solide, de la famille des tartes, dignes des sœurs Tatin, la sororité en moins, et le lien filial en plus….