Antigone Gone (with the wind)

« Tandis que j’antigonise », à la fois Gone et Antigone, pour et contre « y aller », je revendique ma filiation avec Janus.

Je, et une Autre, étrangère et moi-même, je libère mon regard derrière la ligne d’horizon et protège mon oeil sous ma paupière close. Je me rapproche de ce qui s’éloigne.

De la photosynthèse d’une orange, j’extrais des pans de pensées et dessine des traits fragmentés. Au cœur de la nuit, mue mutante muette, je me laisse happer par un sentiment de profonde légèreté. Comme si le temps s’évaporait. Et quand vient le jour, je debloggue pour vivre les choses de la vie.