Quand l’encre de seiche sèche, les pâtes n’épatent pas

Une vie sans ancrage, ni horizon, ne serait pas rythmée, c’est un peu comme la mer sans marée. La vie est aquatique ou elle n’est pas. Quand j’écris avec mes dix doigts un article, je me sens pousser des tentacules comme si j’étais un poulpe. J’évolue tel un invertébré, dans des eaux troubles et inattendues….