Sur un nuage flottant : retour du Japon 

Sur un nuage flottant, je sens le vent gonfler mon enveloppe. Je plane en position assise, telle Bouddha. Eole déroule les pliures de mon origami corporelle qui a vu ses bouts d’aile s’allonger et se remplumer depuis trois semaines. Aussi, les angles de ma vision se sont arrondis, grâce à un régime alimentaire très oriental. En effet, le riz rend poli et le saké heureux.

A Villetrun, en transit, dans un espace temps de décompression rempli d’amour vrai, je mange Ufukuro, des tartes maison et des légumes ou fruits du jardin dignes d’un Murin-an : haricots verts semblables à des algues Kombu, tomates aux allures de steak de Kobé et framboises pour se donner du rose aux joues et aux lèvres telle une geisha évadée de Gion.

Je dors les yeux ouverts ou je vis les yeux fermés, je ne le sais pas. Je flotte… je vole.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Gelot cecile dit :

    Petits moments familiaux avant de retrouver la vie parisienne. Bon retour. Bises

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s