Dernière photo pour la route

Mon jeans était trop grand au niveau de la taille, des hanches et des fesses, juste légèrement au départ mais à l’arrivée c’est pire, voire la catastrophe… Pour une cure d’amaigrissement, je sais où aller ! Comme je n’ai pas de ceinture, ça ressemble a la sculpture du messager de Zadkine cf précédent article !…

Tsukuda et Tsukishima avec mon guide

Hier je suis allée au Musée Nezu et dans son jardin, en fin de journée. Le lieu est magnifique, il héberge des collections de céramiques, bronzes et estampes de la période d’Edo. Le jardin est un délice, une représentation miniature de cet art. Le matin, j’ai retrouvé ma guide d’architecture dans son quartier sur l’île…

Dernier jour dans mon quartier

Vendredi 23/11/18, je pars vers 9h, il fait très beau, je commence par un café filtre et un cookie au safran dans un endroit appelé « blue bottle », puis je poursuis vers « Sunny Hills » qui fabrique des gâteaux aux pommes, façon tarte Tatin, sauf que c’est un parallélépipède de pâte et que la pomme est à…

Asakusa, à l’est de la Ginza Line

Je connaissais Ueno et Yanaka, il ne me manquait qu’Asakusa pour reconstituer le parfum d’Edo, l’ancien centre de Tokyo. C’est fait mais c’est définitivement trop touristique. Temples échoppes et nombreux groupes sont indissociables et c’est difficile de s’y poser deux minutes. J’ai vu l’immeuble de Starck conçu pour le siège d’Asahi Beer, une myriade de…

Marche et imprégnation

Il fait gris, la souris française est de sortie. Recherche vaine d’une post office, je me promène dans mon quartier de cœur sans mon hybride Sony ni de guide papier, version légère de la marche, toute disponible pour voir. Parce que j’avais dormi comme un loir de 22h à 9h je n’avais pas trop faim…

Voyager léger

Depuis mercredi 21/11/18, 15h, la petite boite noire qui m’accompagne et me permet de rester connectée avec internet, appelée « pocket wifi » achetée ou plutôt louée via « Vivre le Japon », agence spécialisée rue Ste Anne à Paris, et que je recommande vivement, a rendu l’âme. J’ai donc troqué la petite boîte contre une vieille carte en…

Aoyama sous le soleil (mon quartier préféré)

Mercredi 21/11/18, dans le quartier de mon dernier hôtel entre Aoyama Dori et Omotesandõ avenue, le soleil donne envie d’aller goûter le sirop de la rue, il est 9h du matin et je suis bien partie pour m’enivrer ! Je sillonne l’avenue d’Omotesandõ et prend le temps d’observer des réalisations de grands architectes tels que…

Conférence d’architecture

Aujourd’hui, j’ai suivi un guide free-lance, Yoshiyuki Itoi, sur le thème d’une conférence sur l’architecture in situ, pendant trois heures. La société s’appelle la « Tokyo Architecture Tours ». Yoshi est un jeune retraité du marketing dans l’industrie pharmaceutique, il a repris les études car il est passionné d’architecture. Il était accompagné ce matin d’une collègue en…

Nuit de brume

Le thé vert a remué mon sommeil, j’ai peu dormi. Ma tête a exploré des chemins improbables. J’ai lu et dessiné à la recherche du vide pour mieux le remplir et créer ensuite. Ce matin, la house keeper est venue pour la chambre. Je lui ai dit qu’il n’y avait rien à faire car pourquoi…

A la tombée de la nuit, la petite souris sort son parapluie

A la tombée de la nuit, la petite souris sillonne les rues entre les gouttes de pluie et rentre dans un bar. J’observe, assise tranquillement dans un fauteuil. Les employés de l’hôtel me prennent pour la DJ ou une de ses potes. Je me permets quelques photos sans flash.

Un arbre s’est invité dans ma chambre …

Un arbre s’est invité dans ma chambre… Il est fait de fils dénudés de câbles de baffles de chaîne Hi-Fi, d’une tige et d’un socle en bois. Tel un bonsaï, cet arbre nain en impose par son minimalisme. Prise par une envie de mise en scène du petit être, je l’anime sur le lit devant…

C’est lundi et c’est pas raviolis !

I am dead sur mon lit il est 15h30… Lever vers 8h ce matin, lundi 19/11/18, dans le coin de Shibuya, pas très loin d’Omotesandõ. Choix de faire plus d’1 km à pied pour aller déguster un café chez « About Life ». Dégustation d’un café filtre d’Ethiopie puis d’un expresso du Guatemala. 1er coup de chaud…

Ce soir, je vais danser !

J’hésite sur la tenue, pour aller danser, ce soir à Shinjuku. Sans chemise, sans pantalon, juste des plumes où ça peut ! Sans être sérieux, j’avoue me sentir décalée, par rapport à certaines tenues ou teintures de Tokyoïtes. Ce qui est quand même bien, ici, c’est que les gens s’en moquent un peu. Kimono, punk…

Devant le comptoir

Je suis devant le comptoir, je vois tout ce que le mec fait. Par exemple, il met de l’eau chaude dans les tasses puis un peu de café qu’il jette et du bacardi du café filtré et de la crème fouettée ! Ça c’est pour un papy qui est monté au 1er mais je sais…

A l’est, mon Éden

C’est dimanche, le jour de l’expédition en banlieue et du train qui met des plombes. 1h30 pour une vingtaine de km, j’ai dû un peu me planter, je l’avoue…Je suis à Kita-Senju. Une ville ouvrière moche côté gare mais qui révèle son charme très vite. C’est un pan de l’esprit Shõwa (ère de paix éclairée)…

A Shinjuku, des bars pour happy few, en apparence…

je voulais goûter aux whiskies japonais dans un bar de Shinjuku sauf que certains sont réservés. Quand la curiosité m’anime, rien ne m’empêche de franchir la porte, je regarde la carte, et j’observe que le bar comporte 5 à 10 tabourets. Des bars à perte de vue. Je n’en ai pas envie, je sens l’américanisation…

Marcher à Tokyo aux confins du tout et du rien

Mon tracker de pas était à moitié éteint, aujourd’hui, je ne dirai pas combien de km j’ai marché mais plutôt pas mal…et ce fut d’autant plus naturel qu’il faisait un soleil radieux, c’était encore l’été indien. En suivant le mouvement des Tokyoïtes, jamais le même suivant les lieux et l’heure, j’ai fini par oublier mes…

Sur la route de Seijo 9 chome café en banlieue de Tokyo

Bain de soleil, de verdure, et chants d’oiseaux et d’enfants qui rient ou qui pleurent, dans ce nouvel environnement je me repose, sur des pierres, à Shishogaya Park en banlieue de Tokyo tout près de l’Université. Depuis la gare ferroviaire de Shinjuku, j’ai pris un train jusqu’à Seijogakuen-Mae, pendant plus d’1/2h. Ça s’est bien passé,…

Nuit à Shinjuku : enfin …

Ce fut épique de trouver l’hôtel à Shinjuku. Pour commencer, arriver à l’heure d’affluence, un vendredi soir, à la gare de Tokyo, en shinkansen, c’est inconscient surtout avec deux sacs à dos et une valise. Ensuite, bille en tête, je prends le métro après avoir pratiqué le slalom géant dans la gare et les couloirs…

Oyako-don chez une vieille geisha

C’est clair, mon estomac avait faim ! Après avoir essuyé x refus dans l’endroit photographié ci-dessous, je me suis dis, gravitons dans les environs et allons zon. Je me suis éloignée de mon territoire familier et bing je tombe sur une auberge, dont la patronne ressemble à Alice Sapritch avec un côté geisha pas vulgaire,…

Un café du Yémen dans une caféothèque à K.

Avant d’aller déjeuner, ne serait-ce pas une idée que de déguster un café filtre dans un endroit improbable de Kanazawa. Ici on prend le temps, ils sont 3 à préparer le café. Il est moulu dans une machine suisse qui date, la marque semble être « ditting ». Les filtres sont mini et l’eau chaude comme pour…

Visiter ou être de passage

Je ne suis pas sage mais de passage sur terre. Visiter en touriste devient pour moi une affaire compliquée à vivre. Ce matin, dans le quartier des geishas, je n’ai pas fait long feu, au moment d’en photographier une, comme nombre d’homologues anonymes, mon appareil en mode manuel a pris une longue pause. Et, là,…

Dîner au restaurant avec Enok

Ce soir, j’ai tenté de retourner dans un restaurant dans le coin de l’hôtel duquel je me suis faite jeter hier mais rien de plus concluant ce soir. Alors j’ai continué et je suis tombée sur un autre endroit bien japonais tenue par un couple adorable. Nous étions tous au bar et amateurs de l’art…

Kanazawa wawa

Kanazawa sous le soleil c’est mieux. Pour digérer de mes pérégrinations de la journée, je me suis assise, enfin, je sirote un thé au gingembre avec de vrais extraits, wawa. K. est une petite ville marquée par l’époque d’Edo mais aussi par l’empreinte du monde contemporain. Son musée d’art du 21ème siècle dispose d’une salle…

Deuxième jour à Kanazawa : rencontre avec David

Tout à l’heure, au cours du petit déjeuner, au bar de l’hôtel, j’ai fait la rencontre de David, un Français qui m’a abordée, trop heureux de parler en français et de pouvoir partager ses impressions. Nous avons échangé rapidement sur nos motivations à visiter ce pays hors norme et je lui ai proposé de passer…

Kanazawa de nuit

Kanazawa se rapproche de Kyoto, en plus petit, des vieilles maisons, des parcs, un château comme celui d’Himeji ou d’Osaka ou d’ailleurs et de nombreux temples. Tout y est précieux, riche, resserré. L’air frais que l’on respire provient de la rencontre entre les embruns de la mer et les glaciers des Alpes japonaises. C’est beau,…

Jazz radio … « le meilleur du funk » en français dans le texte !

Truc de dingue, je prends mon temps à la cafétéria du Youth Hostel et là, je commande un double expresso grand comme un ristretto d’Italie, délicieux au passage, et l’oreille attentive, j’écoute la musique plutôt pas mal, bien rythmée. Puis, je croque un biscuit fait maison à la pumpkin (pensée pour Yayoi Kusama) et au…

Arrivée sous la pluie à K.

A Kanazawa, après 3h de shinkansen et de traversées de tunnels perçant les Alpes Japonaises moins hautes que le point culminant du Japon qui reste le Mont Fuji avec 3.776 m, j’ai essuyé la pluie et bien sûr, comme j’ai l’habitude de choisir mes hôtels sans regarder leur distance des gares, eh bien j’ai marché…

Kanazawa via Nagano en shinkansen

Ce matin, lever tôt, 10 min de marche jusqu’au métro d’Akasaka, plus chargée qu’à l’arrivée… Du monde, beaucoup de monde dans les couloirs et dans le métro, mais jamais une bousculade, les mouvements sont orchestrés comme dans un ballet qui convierait de multiples troupes sûres de leur trajectoire et sachant pratiquer l’art de l’évitement. Ensuite,…

Aujourd’hui, je me prends pour la reine de Soba !

Le soba est le mot japonais pour le sarrasin. Ils en utilisent pour faire des pâtes froides ou chaudes et il existe du thé aussi. J’aime le sarrasin, les galettes bretonnes et aussi les spécialités japonaises. Depuis ce matin, je marche beaucoup pour changer. Fermez les les yeux et imaginez que dans une station de…

Un petit tour par Fujifilm Square

Et toujours vers Roppongi, une boutique Fuji exposait de grands photographes américains (Ansel Adams Imogen Cunningham Alfred Stieglitz Brett Weston…) et un Japonais dont j’ai acheté le livre Shinzo Maeda qui relate les années 50 à Tokyo et dans les alentours jusqu’au Mont Fuji. Là aussi il était interdit de photographier les œuvres mais aussi…

Work is living and living is work

Ce matin, je suis partie vers 10h de mon hôtel l’estomac arrosé par un café sans rien de consistant depuis le food truck d’hier midi et me suis dirigée à pied en me perdant vers le 21 21 Design Sight un musée en béton réalisé par Tadao Ando comme ceux de Naoshima ou bientôt la…

Expo Bonnard au National Art Center de Tokyo : the never ending summer

Bonnard, comme ses confrères Nabis, Vuillard et les autres, a été transporté en 1890 par les estampes japonaises à l’occasion d’une exposition parisienne. La photographie a eu aussi une influence sur son œuvre. Son Kodak pocket lui permettait de capter des nus, des paysages et des sorties en famille à la campagne ou à l’étranger….

Rencontre avec un apprenti Samouraï

Après une nuit en deux temps, car quand il est 5h Paris s’éveille et je n’ai pas sommeil, je bois un café devant la réception de l’hôtel et hop, j’enfourche le Sony. D’un pas sûr, je me dirige vers le Shrine d’Hie et bien sûr le temps est toujours à l’été indien, les mariés défilent,…

1er jour à Tokyo : le retour au Japon – La « rue aux fleurs »

Le vol sur Air France fut on ne plus doux, peu de turbulences, hôtesses adorables, voisines et voisins tranquilles, visionnage d’un documentaire sur Alexander Mc Queen remuant très fort, lecture d’une bio sur l’histoire d’amour entre Marie Laurencin et Nicole Groult, avec description de la vie artistique du Bateau-Lavoir des années 1910 une merveille, 12h…

Sunday morning nearby the Horticultural Royal Society

A Londres, aujourd’hui, se tient une foire aux antiquaires dans ce lieu qui appartient à la Horticultural Royal Society et qui se situe près de la Cathédrale de Westminster, espace couvert de stuc et d’une verrière. Les passionnés de bijoux, petits outils ou jouets, sont plutôt âgés. C’est assez cher, d’après T. Il est reparti…

May be I am amazed by mazes in the London Tube !

Avec T., nous avons jeté l’ancre et exercé notre œil du côté de Portobello qui jouxte le quartier chic de Notting Hill. Le marché aux puces du WE attire nombre d’Anglais et de touristes. Certains objets chinés renvoient à l’enfance, ou au monde du siècle passé, des jouets et des objets en bois, des mains…

Brixton Bowie’s town

Ce matin, le bus nous a pris et nous a déposé à la British Library à côté de St Pancras, qui exposait des manuscrits d’Oscar Wilde, et des Sœurs Bronte. Puis, direction la galerie d’art contemporain Gagosian mettant en avant des artistes archi connus et bien côtés sur le marché, c’est un bel endroit, côté…

RA bibendum and so on

Pour un déjeuner fin et frais la Royal Academy of Arts is the place to be en face de Fortnum and Mason. J’aime ce lieu. T. m’a fait rencontrer une de ses amies conférencières free lance, irlandaise et so charming. Nous y avons découvert non pas les collections mais les expo temporaires sur l’Océanie et…

Pas de Londres sans visite de la Tate Modern

Hier, la pluie avait choisi de s’inviter et de participer au voyage. Le trip fut urbain et abrité. Après la promenade du côté d’Angels et de Regent’s Canal, et nos retrouvailles avec Kusama à la galerie Victoria Miro, nous avons fait un stop chez Poppies à Spitalfields pour un fish and chips puis à la…

Yayoi Kusama à la galerie Victoria Miro ou l’univers infini de points

Non loin de Bricklane, nous sommes passés par la Victoria Miro Gallery. Yayoi Kusama y est exposée, toiles, sculptures et boîte fermée dans laquelle 3 personnes peuvent entrer en même temps, pendant 1 minute, pour observer des points à l’infini par l’effet des miroirs et du jeu varié des lumières. Il y avait foule dans…

Make the tea not the war

Promenade sous la pluie dans Islington depuis la pension, nous sortons sur la gauche et rejoignons un quartier marchand animé et populaire, et traversons le marché de « Nags Head », proposant des fripes de marques plus ou moins fameuses telles que Burberry et tous les biens de première nécessité. Il pleut et les voitures décapotables sont…

Réveillée par le cri d’un « fox »

C’est étonnant mais c’est la vérité, dans ce coin d’Islington les renards couinent la nuit, au petit jour. Je me suis demandée à 5h ce que c’était, si c’était un enfant que Jack The Ripper venait d’égorger ou un animal qui faisait des choses pas très catholiques. En fait, T. m’avait prévenue, depuis les chambres…

Vue de la salle à manger de Charlie’s house

Petit déjeuner anglais à la pension, œufs sur le plat, lard, champignons et beans pour ceux qui le veulent, du pain complet grillé sans oublier le thé bien noir. La vue de la salle à manger donne sur la rue, il bruine. Assurément, hier, nous avons bien fait d’en profiter.

London around Hampstead Heath

Mi-octobre c’est quasi l’été, avec T., nous arpentons le nord de Londres, précisément Hampstead Heath quand nous croisons Emma Thompson. Waouh c’était magique comme toute la journée jusque dans le quartier de Wigmore Street. Très bonne IPA dans le « junction » pub. Les cake à la banane ou au chocolat sont déjà dans ma mémoire olfactive…

Point de vue d’une baignoire, place de l’opéra …

Depuis cet été, je réponds bien volontiers « oui » à l’invite de prendre des bains, qui conduit à sentir mon corps se liquéfier et à voir mes pensées s’évaporer. De manière visible et ça s’entend aussi, je baille aux corneilles après quelques minutes d’immersion, de la mousse sur le nez et sur l’eau chaude dans la…

La scène est vain(e)

Sur la scène, les danseurs se meuvent et nous émeuvent. A Vincennes, je bois du vin et j’imagine la Cène. Je prends le RER et je double les R. Le ronronnement est animal et herbacé, le bois me transforme en cervidé. Pas de pas chassé, pas de chasse, je suis apôtre de la non violence,…

Je suis gaga d’Ohad Naharin, et de sa danse Gaga

Ohad Naharin, chorégraphe israélien, a pris possession du Palais de Chaillot pour quelques semaines. Il y convoque ses danseurs confirmés de la compagnie Batsheva créé par Martha Graham et Batscheva de Rotschild et son Young Ensemble, pour re-créer devant le public ses œuvres intimes et phares, Mamootot, Sadeh 21, Venezuela entre autres. Il a inventé…

Je roucoule cool cool

Sur le front, je ne me bats pas, mais une veine bat pour moi. J’ai le cœur en émoi, des sentiments rares me font briller les yeux et pétiller les joues. Mes joues roses s’harmonisent avec ma bouche rieuse et mes lèvres rouges et ourlées, gonflées de cette incroyable rencontre humaine. Mon sang afflue, je…

Vues et vies

J’aime les vues, j’aime regarder la vie, j’aime vivre. Quand je vois, je te vois en train de vivre et je vis doublement.

La bête et la belle

C’est étrange, je ne sais plus si j’habite ici ou ailleurs, si je suis citoyenne du monde ou des mondes, si le voyage est permanent ou intermittent, si je suis sereine ou folle, mais ce que je sais c’est que rien n’est plus vrai que le bêêê de la chèvre quand elle sort retrouver sa…

Un doigt sur tes lèvres

Un whisky ? oui, un doigt. Ton petit doigt sur la couture de mon pantalon. Je dois y aller. Quand je suis émue, je pose un doigt sur tes lèvres. Montre-moi tes doigts et je te dirai qui tu es. Tu me donnes tes doigts ?        

« Interpretation is the matter of life »

Ce matin, il a continué de pleuvoir et la température a bien baissé à Chicago. J’ai appris avant le concert au Chicago Cultural Center que Chicago signifiait « stinky city », ville qui pue, car avant la construction de la ville, lorsque ce n’était que des champs, la culture locale était l’oignon. J’ai également compris qu’un des…

Thanks Bernie

Demain, l’orage devrait se terminer en fin de matinée, et la fraîcheur du vent pousser nos pas plus loin vers le Lac. Peu avant midi, nous ferons une halte au CCC pour un dernier concert, le temps de s’émouvoir à l’écoute de plusieurs sonates pour piano et clarinette, dont celle de Francis Poulenc. Je sens…

Photos – highlights of Chicago

Le zoo situé dans Lincoln Park, au nord, à une vingtaine de blocs du centre ville, toujours dans la ville de Chicago, est gratuit et, franchement, c’est un enchantement. J’adore ce singe dans son hamac, j’y serais bien allée avec lui. Quant à l’échassier, j’ai au moins 8 photos de lui, il change de patte,…

A little frog in Chicago : combattre les idées reçues

Regard personnel sur l’Amérique. 1- la nourriture de type fast-food, « junk » (calorique) est disponible à tous les coins de rue mais il n’y a pas que ça et l’autre nourriture n’est pas plus chère. Il suffit de regarder et de se renseigner, d’aiguiser sa curiosité. C’est moins cher qu’en France. Les marchés de fruits et…

« Philosophy is the right carpet to the bed » !

Le temps continue d’être orageux, et « wet » à Chicago, il pleut un peu, de temps en temps, mais pas assez pour retrouver l’air frais et océanique des 5 premiers jours. Ce matin, j’ai fait des emplettes gentillettes sur Michigan Avenue. Les vendeurs sont très forts, ils savent trouver l’accroche, mon appareil photo, mes origines, ça…

Another wonderful day in Chicago

Nous avions rdv vers 11:45 AM au Chicago Cultural Center pour écouter une soprano, Jacqueline Piccolino et une pianiste, Teresa Tang, interpréter les 3 sonnets de Pétrarque de Liszt et les 4 chansons de Reynaldo Hahn ainsi qu’un air de Thaïs de Massenet. C’était divin sous la coupole de Tiffany’s. Puis nous avons parlé avec…

Chicago (au hasard – extraits)

Le « EL » le métro aérien qui fait une LOOP. Je le prends peu, une fois, le reste du temps je marche. « The Cloud Gate » surnommé « the Bean » œuvre d’Anish Kapoor située dans Millenium Park, l’attraction numéro 1. On en fait le tour, et puis le spectacle est encore plus dingue dessous, car l’image est anamorphosée…

West Town Bakery : mon rituel

Tous les matins, je vis un rituel tranquille. Éveils en cascades tout d’abord à 2h après un cycle de sommeil, puis je me rendors, jusqu’à 6h et j’écrase à nouveau jusque vers 8h. Je lis, je ferme les yeux, je lis éclairée par une grosse lampe bleue. Je me lave et m’habille et je prends…

Midnight snack !

En quittant Bernie, ce soir, je lui ai dit « sleep tight, don’t let the bugs bite ! » Et, aussitôt, il m’a répondu « no, I will bite them, it will be my midnight snack. » Bernie est extrêmement drôle, en plus d’être philosophe et d’endosser naturellement le rôle de guide hors pair de Chicago. Ainsi, nous avons…

Listening to Bernstein’s 2nd Symphony : the age of Anxiety

11 AM is the right time for listening to Bernstein’s 2nd Symphony, the age of Anxiety. L’album vient de paraître chez DG et l’œuvre est interprétée par Krystian Zimerman, un ou peut-être le plus grand pianiste vivant, et Sir Simon Rattle à la baguette conduisant l’orchestre philharmonique de Berlin. Au-delà de l’intérêt double de cet…

Depuis ma chambre

Depuis ma chambre, la vue est imprenable sur une succession d’immeubles en briques rouges, en béton ou en acier. Devant ce mille feuilles de vies individuelles réunies en famille pour nombre d’entre elles, je me sens comme James Stewart et Grace Kelly dans « fenêtre sur cour », attentive, enthousiaste, amoureuse et prête à solutionner plusieurs énigmes…

Journée à Hyde Park sur le campus de l’université de Chicago

La journée de ce vendredi a commencé par la venue de la pluie. Et puis, Bernie est arrivé à l’hôtel, vers 10h30, avec sa Nissan grise. Il nous a conduits en direction du campus de l’université de Chicago à Hyde Park où il a été élève de 1965 à 1969 avec parmi ses professeurs Hannah…

Et si la vie était un puzzle, le mural serait un bon support !

Par hasard ou pas, j’ai choisi de séjourner 9 nuits à Chicago. Pour y dormir, l’ACME hotel me semblait désigné de par ce que son nom évoque et invite à imaginer … ! Ce voyage est un point culminant, une concentration de rencontres comme jamais. Dire que je pensais l’Américain superficiel. Finis les stéréotypes, l’humain…

Rencontres fortuites et extraordinaires au Chicago Cultural Center

Mon premier jour à Chicago, je l’avais imaginé à pied, du côté du Loop, au cœur de la windy city. En une demie-heure, j’y suis et me retrouve devant un des célèbres et plus vieux immeubles de la ville, le Chicago Cultural Center. Comme j’avais lu que son dôme, réalisé par Tiffany’s, il y a…

Enjoy !

Avant de reprendre le chemin des vents, je voulais simplement dire qu’ici, dans la Capitale du Midwest, à environ 7.000 km de Paris, les Américains sourient et vous remercient avec en fin de conversation un « enjoy » qui fait du bien. Mon chauffeur de taxi érythréen m’a dit « enjoy your stay ». Il était beau, des yeux…

Premiers pas dans la Windy City

Chicago est un concentré de skyscrapers (gratte-ciels), et l’incendie de 1871 qui a détruit une grande partie de la ville a favorisé l’éclosion de cette manière de construire et de vivre en ville. En effet, suite à cette plus grosse catastrophe américaine du 19ème siècle, il était interdit de construire avec du bois, les architectes…

Passage des contrôles : Yes I CAN (ouf) !

Le parcours du combattant, je l’ai avalé sans m’en rendre compte, un jeu d’enfant ! Formulaire ESTA complet, passeport ok, boarding pass impeccable. Sauf que mon enthousiasme a été tellement renforcé par un échange avec une Québécoise avant de se faire enregistrer les bagages que je me suis égarée… Tout d’abord cette femme avec l’accent…

Direction le Grand Ouest du côté du lac Michigan : Chicago !

Que dire, le jour où le voyage prend forme, le sac à dos légèrement rempli, il n’y a pas d’autres possibilités que de partir avec un P majuscule. Partir, c’est la conjugaison de l’univers du rêve qui se dessine comme un nuage flottant, de l’enfance qui se rappelle à soi avec son imaginaire débordant et…

Et si je vous parlais de la Société Nationale pour Cons Friqués …

Je suis usager très régulier des TGV circulant dans notre Hexagone. L’étonnement qui est le mien, quant à la manière dont la SNCF gère les aléas, me pousse à poster cet article ce soir. Le prix prohibitif des billets conduit mes congénères à dire que pour prendre le TGV il faut être friqué. A titre…

Un équipement pour cuisiner avec le cœur

J’ai toujours pensé que pour bien cuisiner, disposer des bons outils s’imposait comme un préalable, non négociable. Aujourd’hui, je n’en suis pas ou plus si sûre. Quand je goûte la cuisine de maman qui, certes, a invité des robots japonais à la maison pour l’accompagner dans la réalisation de ses recettes, Kenwood et d’autres, je…

L’air urbain entre les mains

À Paris, j’avance palmée. L’air urbain passe à travers mes doigts et les petites ouvertures du bus dont la clim semble évanouie. Le soleil décline, l’être humain se cache à l’ombre de son éventail ou des murs qui le séparent du murmure du monde. Lorsque l’engin de transport collectif de la RATP accélère, la chaleur…

L’année sera Japonaise ou ne sera pas

Si la curiosité vous anime, partez à la découverte de l’art japonais exposé dans les Salons de l’hôtel Rothschild, tout près de la rue du Faubourg St Honoré à Paris. La commissaire de l’exposition est la directrice du musée d’Art Contemporain de Tokyo. Vous y croiserez des œuvres d’Hokusai et d’autres peintres moines auteurs d’estampes…

Profondeur amie : « fukami »

A la tombée de la nuit, le jour s’efface à pas de loup et chavire du côté sombre. Les rideaux se ferment, les paupières papillonnent avant de se clore. La musique se fait l’écho des profondeurs et de la gravité du monde. Les corps se relâchent, les têtes ondulent, les hommes et les femmes forment…

J’avoue, j’ai été Béa de Trix, happée par la matrice …

Matrix, à sa sortie, fut une mini-Révolution pour les jeunes que nous étions au début des années 90. La vie pouvait se réduire à une série de codes informatiques composés de 0 et de 1, ça pouvait sembler binaire à première vue mais rien de simple au fond. Nous étions là pour sauver le monde…

Une T-Rex reine d’un jour

Aujourd’hui, j’ai passé un cap, pas celui de Bonne-Espérance, un autre, qui ne figure pas sur les cartes de géographie. J’avoue que je navigue en ayant conscience que la route et les paysages changent, et surtout les Hommes, toutefois, mon œil et mon cœur de mousse sont restés à quai, sur la terre ferme de…

Des fleurs et du whisky sous le guéridon

Dimanche de lendemain de fêtes, le sommeil s’est évaporé et se confond avec les vapeurs de thé. Je bois des fleurs du mal, je prends un bain au milieu des pétales, létales, et je souris de plaisir et de bien-être en fermant les yeux. Puis mes paupières frissonnent et se déplient en regardant les roses…

A tous les étages l’Homme grandit ou plutôt se rapproche du ciel

Avec l’âge, c’est comme si je montais les étages d’un immeuble et que je me rapprochais, chaque jour, un peu plus du ciel, du soleil, de la pluie, du vent, et des éléments de Dame Nature qu’ici bas, l’Homme a tendance à oublier, négliger ou tenter de domestiquer. Les étages aident à voir comme les…

Enfance japonaise

Ce soir, je marche sans mes jambes, juste avec ma tête. Des pensées me portent libérant de l’énergie, nouvelle et renouvelable qui, m’emmène loin d’ici. Je me pose, les yeux ventilés par un flux d’air léger, la chaleur devient enveloppe. Mon nid respire, s’aère. Je me revois et me perçois enfant. Peut-être est-ce l’effet de…

The Auld Alliance à Singapour

Parfois, il fait très chaud et par réflexe, la pensée s’évapore et se limite à « c’est le moment de boire et de se désaltérer avec de l’eau ». Et, d’autres fois, parce qu’un copain vous dit, « viens chez Artcurial, j’organise avec et chez eux une dégustation et une vente aux enchères de whiskies rares », alors, la…