La photo au milieu des arbres

Patrick Demarchelier capte Dior depuis plus de 40 ans et le Victoria et Albert Museum lui rend hommage. C’est l’été le moment de s’accrocher à son pinceau et de retirer l’échelle …Peindre ou photographier le ciel et rien d’autre !

Une expo explosive

Si vous devez ou pouvez n’en faire qu’une (expo) sur Paris, rendez-vous au musée Maillol rue de Grenelle. Actuellement, le thème est consacré à un collectionneur d’origine Allemande Emil Bührle. Il a vécu l’essentiel de sa vie en Suisse. Riche industriel au passé sombre mais éclairé car il a rendu les peintures spoliées à des…

Acidulée matinée

1er we de juillet (ou plutôt le dernier de juin) c’est dimanche, le jour du repos du guerrier qui a remis les armes, le juste moment de ne pas contourner une échoppe en allant au musée, un petit coin retiré où boire un café. Ce matin, le cru proposé provient tout droit du Brésil, un…

Aujourd’hui je me sens comme Iphigénie…

Iphigénie, fille d’Agamemnon et de Clytemnestre, sœur d’Electre et d’Oreste, a eu cette « chance » de naître dans une famille de dingues celle des Atrides. Elle aurait dû être sacrifiée par son père pour calmer les foudres d’Artemis mais que nenni, Artémis l’a sauvée la remplaçant par une biche et l’a au contraire honorée en la…

Dîner « chez Franquette » sous une pelleteuse

Les nuits de canicule, à Paris, rien de mieux que d’aller en terrasse et de boire une binouze entr’amis. Ce soir, du côté de la Place de Clichy, après la bière de transition à « l’Entracte », nous sommes allés dîner chez Philippe ou plutôt « chez Franquette ». Bruno était convenu de réserver des tables en terrasse auprès…

L’affaire Koumiko en version restaurée

Si vous aimez le Japon, Si vous êtes curieux, Si l’œil et la voix de Chris Marker vous parlent, Regardez « l’affaire Koumiko » le moyen métrage de Chris Marker filmé, en 1964, à Tokyo, année des JO. Ce documentaire succède à « la Jetée » un film mythique composé d’une succession de photos en N&B et d’un seul…

Sieste

L’heure de la sieste passée, j’irais bien me laisser bercer par la brise du printemps finissant. Mes grandes oreilles se gonfleraient et j’ôterais mes défenses. Grands et petits éléphants se retrouveraient. Poulenc jouerait l’histoire de Babar, et je finirai par rejoindre en songe des compagnons de jeux et de hasard, Balthazar et nos amis.

Au nom de l’engagement : deux histoires de partage !

Le vendredi après-midi, dans le 8ème arrondissement de Paris, les couples qui se disent « oui » pour la vie, se succèdent à la mairie, rue de Lisbonne. Hier, par chance, il faisait beau et la salle des mariages de style Napoléon III était comble et nous aussi nous étions comblés. Le temps avait choisi de suspendre…

« Close to you »

Quand la pluie arrose le jardin, c’est plutôt pas mal de rester au-dedans et de voyager par la lecture. Sans trop remuer ma carcasse, je repose mes élastiques et mes articulations. J’écoute les Carpenters en apprenant à voir de l’intérieur. Les roses Pierre de Ronsard ont résisté à la tempête Miguel. Entre le pile et…

Xavier Cugat dans le tram

Chaussettes « oranges » ça change ! Je revêts ainsi à défaut de rêver les couleurs Corporate de la grande maison qui me nourrit et brille de sa lumière. Enfin, ne parlons pas boulot de si bon matin, d’autant que la GM va bientôt être coupée en 2. J’éviterai de perdre la face, je courberai le dos….

Piazza Verdi ze place to be

Les jeunes se rassemblent sur la place Verdi le soir. Ils s’y assoient en tailleur par petits cercles. La ville assurément universitaire est tournée vers la connaissance et le savoir et leurs domaines d’application notamment la médecine. Leopardi, Respighi, Morandi, …apparaissent aux coins des rues, autant de créateurs inspirants qui n’ont pas fini d’imprégner notre…

Bologne avant le tourisme de masse

C’est peut-être une des dernières années où nous pouvons découvrir Bologne avant que le tourisme de masse ne défigure la ville. En discutant avec l’une des propriétaires du B&B ce matin, le tourisme débridé fait peur aux habitants, ne plus pouvoir vivre comme avant sans faire la queue partout, que les produits se standardisent et…

Le repos du guerrier

Repos du guerrier à Bologne en Émilie-Romagne, au nord de l’Italie, entre la Vénitie et la Toscane, du côté de Ferrare, ou de Modène, Mantoue, pas loin de la maison. Mardi, avec ma fée nous sommes allées écouter le 1er opéra de l’histoire, au TCE, « l’Orfeo » de Monteverdi, créé en 1607. Ce dernier officiait à…

Avec les dents, le vent

La brise caresse l’air frais de ce jour de mai. Avec les dents, le vent léger me tire de mon sommeil, il me mordille de ses canines et me plonge dans la cité de Notre-Dame. Le tissu de ma peau imprime la marque du temps et je regarde les toits, les ondulations des nuages blancs…

3.14 la clé du monde

D’aucuns racontent, certains scientifiques formant un cercle confidentiel, que la réponse aux questions du monde, reposerait sur une lettre de l’alphabet grecque « Pi » dont la valeur approchée flirte avec 3.14, mais encore racine de 10 voire 22 septièmes. Conjuguons « Pi » ! Je m’émerveille devant les « pivoines ». T’as envie de lait, Google « pis » de vache qui…

Faut-il encore croire aux contes ?

Dans la forêt forêt, vivait un Chaperon Rouge, et un loup qui lui répétait inlassablement, « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir », « je ne vois que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie » lui répondait avec conviction le petit Chaperon Rouge. « La situation mérite atten-ssi-ion » intervient ma fée pas cabossée, tout droit sortie…

Rothko dans le ciel, retour d’une Odyssée

Retour de Funchal dans des conditions exceptionnelles, l’option n’était pas intentionnelle. Le vol flirte avec le courant Surréaliste, et invite Rothko, mon peintre expressionniste abstrait de cœur, à sa table. Mark, de son prénom, pape de l’harmonie des couleurs, nous fait de l’œil pendant les 4 heures de la traversée. Le ciel, d’un bleu azur…

Ma fleur orange

Une fleur orange, remplie de vitamines, m’a cueillie, à la fin de l’été dernier. Puis, j’ai hiberné et elle aussi, et nous avons voyagé chacune de notre côté. Au Printemps, nous avons célébré le temps des retrouvailles, un rapprochement au plus près des éléments entre terre et mer, à Madère.

Quand le vert confine au vertige

Marcher c’est un luxe, un art, un moment privilégié de dialectique du bipède avec la nature. Nourrie par la ville, où tout est possible, grand et vertical, plus ou moins réel, et chargé par l’utilité des choses, le petit bout de femme que je suis aspire au calme aussi, et à l’horizontalité des paysages en…

IPA chez Norrebro Bryghus

Pour finir en beauté et de manière fruitée, un petit tour dans une micro-distillerie de bière s’impose. Norrebro Bryghus a initié le mouvement ici. Une bio, IPA au goût d’agrumes qu’est-ce que ça fait du bien.

« Sogreni » c’est pas saugrenu pour le passionné de cycle

Dans la rue de mon hôtel, la maison Sogreni, ouverte 3 jours par semaine, propose à la vente des vélos, et des accessoires, de la sonnette aux pédales en passant par des selles Brooks. des lampes à Led et des chaînes…Leurs sonnettes sont étonnantes, se composant d’un disque en acier, cuivre, zinc ou aluminium et…

Divin falafel et café « Kalita »

Tout près du cimetière, le meilleur des falafels jamais goûtés, la pita à la farine de blé noir, très fine, les boulettes, le houmous, la sauce au fromage blanc, citronnée et à la menthe, d’une fraîcheur et d’une légèreté qui confinent au divin. Après le cimetière, tout s’explique ! Et puis un café maintenant, un…

Assistens Kierkegaard : est-ce là que les gens vivent ?

Changement de quartier, il fait beau, c’est le moment de se promener à Norrebro, au nord ouest de Copenhague. Les cyclistes pédalent à fond et transportent leurs courses dans leur carriole arrimée devant. L’endroit est populaire, multi-culturel aussi et recouvert de tags, un espace ouvert au street art. Un détour par le marché pour se…

Position assise

À Copenhague, l’invitation du temps se conjugue avec la notion de durée et fait fi de l’inexorable course de l’horloge. Cette appréhension-là du temps, qui s’étend et se répand, sans limite, aime taquiner du museau avec les verbes d’action « s’asseoir » et se souvenir. Pas de focus sur la chaise qui est un art ici. Se…

Pour en finir avec les stéréotypes sur le Danemark

Ils n’ont pas le sens de l’humour : faux, il suffit de regarder cette œuvre d’art contemporaine mise en avant de l’article. Peut-être sont-ils rares mais en France aussi !!! Ils aiment beaucoup le orange et c’est lassant à la fin : vrai mais c’est plutôt bien et rafraîchissant ça donne du peps, du jus,…

Ze French accent : the sexiest in the world…

Au petit déjeuner, une serveuse blonde platine, apparemment asiatique, prend « mes datas » ! Je lui demande en retour si elle est d’origine japonaise et badaboum elle me répond qu’elle est mongolienne enfin c’est plutôt moi qui le suis ! Et bien en deux secondes elle ajoute « et vous française » ! Too easy du fait de…

Contrôle des douanes

Hier à Roissy, les policiers volants de la douane interceptaient de manière « aléatoire » des valises et leurs propriétaires patentés. Ouf, je passe à travers sauf que…Après avoir traversé le portique, bing, ça sonne. Pas de ceinture, à mon pantalon, alors on me demande d’enlever mes chaussures. Et je vois qu’ils les mettent dans une machine…

L’heure du shot …

Même un peu endormie, je ne pensais pas me prendre un shot de si bon matin ! Boum boum terrassée en quelques instants. Le gingembre alliée à la pomme et j’étais faite ! L’inspecteur mène l’enquête…Expertise en fingers prints ! C’est drôle, on aurait dit que la Panthère Rose en la personne de Peter Sellars…

Un atelier coloriage sans limite d’âge

C’était étonnant de voir qu’à l’atelier coloriage intégré à l’exposition Bauhaus ne se collaient à l’exercice que de jeunes adultes souvent japonais ! Comme je suis un peu japonaise et encore jeune adulte (…), j’ai tenté l’expérience, absolument jouissive ! Pastel gras, pas du tout taillé et crayons de couleurs aiguisés chaque année bissextile, les…

Penchée mais débranchée de ma pile à neutrons rapides

Levée tôt et la tête dans le gaz à mi-journée…,la femme énergique de France (EDF) que je suis, a perdu de son jus. Le temps d’une sieste je me rebranche sur mon adaptateur universel et ça repartira sur le bon voltage. Je compulse quelques photos extraites de ma visite du musée du design de ce…

En route pour Copenhague

Ce matin, le trafic routier intra-muros Paris puis sur l’A1 se meut de manière fluide. Mon chauffeur de taxi G7 en mode partagé est ravi de ce créneau horaire (il est 5h, Paris s’éveille…) en terme de confort de conduite mais l’est moins au regard de sa vie de famille. L’axe « est ouest » symbolisé par…

Voyage et compagnie

Dans mon nid, j’ai invité une ménagerie. Enfin, ça pourrait s’apparenter à « un ménage » à 11 êtres vivants. Une équipe de foot hors catégorie… Je vous les présente. Le maneki neko littéralement le « chat qui invite » est un symbole japonais porte bonheur qui lève soit le bras gauche pour attirer le client soit le bras…

Le dessin pour voyager au dedans et ailleurs

Dans mon nid, j’ai réservé un petit endroit pour dessiner, sortir ma plume ou mes pastels de leurs boîtes. La table est ronde comme la planète, un plateau en verre qui tourne sur lui-même, aussi fragile que notre terre. Les trois pieds en acier galvanisé la stabilise. Un fauteuil à bascule, modèle rase motte me…

Ich bin ein Berxxxxx

Habiter dans le quartier de Mitte est une bonne idée pour séjourner quelques jours à Berlin. Vivre à cet endroit permet aisément de se rendre à pied en 10 min à Alexander Platz ou à l’île aux musées en 20 min voire au Staastoper en une demie-heure. Hier soir, récital Prokofiev au Staastoper dont le…

D’une rive à l’autre du Bô Danube bleu…

Château et Parlement se font face, de Buda à Pest, je traverse le Bô Danube bleu, loin de toute agitation politique. Une pancarte nous rappelle l’automne 1956, l’insurrection populaire contre le régime communiste. La grande Synagogue nous invite . Elle a plus d’un siècle et le quartier Elisabeth est notre fief. Le Central Café et…

Szimpla ze best ou plutôt in Pest

Étrange errance dans Szimpla un ruin bar composé de lieux multiples en plein air ou in door au cœur du quartier juif de Pest. Excellente musique et recyclage d’objets en tous genres…

Noël avant rien avoir avec l’avent

Le tgv roule en crabe 🦀 un travers que les traverses laissent faire. Mon estomac en a pris pour son grade, les coquilles se sont acoquinés avec un foie gras de Picardie ! Mais le clou revient au nougat glacé maison.

Prague en décembre

Prague ville d’Europe qui n’est pas dans l’UE, ici la couronne est reine. Le cubisme a laissé son empreinte mais aussi la seconde guerre mondiale. Le cimetière juif a dédié une synagogue aux disparus des camps de concentration, les murs de ce mémorial sont couverts des noms des villages et des familles déportées. Il fait…

Dernière photo pour la route

Mon jeans était trop grand au niveau de la taille, des hanches et des fesses, au départ, mais à l’arrivée c’est pire, voire la catastrophe… Pour une cure d’amaigrissement, je sais où aller ! Comme je n’ai pas de ceinture, ça ressemble a la sculpture du messager de Zadkine cf précédent article ! Enfin, si…

Tsukuda et Tsukishima avec mon guide

Hier je suis allée au Musée Nezu et dans son jardin, en fin de journée. Le lieu est magnifique, il héberge des collections de céramiques, bronzes et estampes de la période d’Edo. Le jardin est un délice, une représentation miniature de cet art. Le matin, j’ai retrouvé ma guide d’architecture dans son quartier sur l’île…

Dernier jour dans mon quartier

Vendredi 23/11/18, je pars vers 9h, il fait très beau, je commence par un café filtre et un cookie au safran dans un endroit appelé « blue bottle », puis je poursuis vers « Sunny Hills » qui fabrique des gâteaux aux pommes, façon tarte Tatin, sauf que c’est un parallélépipède de pâte et que la pomme est à…

Asakusa, à l’est de la Ginza Line

Je connaissais Ueno et Yanaka, il ne me manquait qu’Asakusa pour reconstituer le parfum d’Edo, l’ancien centre de Tokyo. C’est fait mais c’est définitivement trop touristique. Temples échoppes et nombreux groupes sont indissociables et c’est difficile de s’y poser deux minutes. J’ai vu l’immeuble de Starck conçu pour le siège d’Asahi Beer, une myriade de…

Marche et imprégnation

Il fait gris, la souris française est de sortie. Recherche vaine d’une post office, je me promène dans mon quartier de cœur sans mon hybride Sony ni de guide papier, version légère de la marche, toute disponible pour voir. Parce que j’avais dormi comme un loir de 22h à 9h je n’avais pas trop faim…

Voyager léger

Depuis mercredi 21/11/18, 15h, la petite boite noire qui m’accompagne et me permet de rester connectée avec internet, appelée « pocket wifi » achetée ou plutôt louée via « Vivre le Japon », agence spécialisée rue Ste Anne à Paris, et que je recommande vivement, a rendu l’âme. J’ai donc troqué la petite boîte contre une vieille carte en…

Aoyama sous le soleil (mon quartier préféré)

Mercredi 21/11/18, dans le quartier de mon dernier hôtel entre Aoyama Dori et Omotesandõ avenue, le soleil donne envie d’aller goûter le sirop de la rue, il est 9h du matin et je suis bien partie pour m’enivrer ! Je sillonne l’avenue d’Omotesandõ et prend le temps d’observer des réalisations de grands architectes tels que…

Conférence d’architecture

Aujourd’hui, j’ai suivi un guide free-lance, Yoshiyuki Itoi, sur le thème d’une conférence sur l’architecture in situ, pendant trois heures. La société s’appelle la « Tokyo Architecture Tours ». Yoshi est un jeune retraité du marketing dans l’industrie pharmaceutique, il a repris les études car il est passionné d’architecture. Il était accompagné ce matin d’une collègue en…

Nuit de brume

Le thé vert a remué mon sommeil, j’ai peu dormi. Ma tête a exploré des chemins improbables. J’ai lu et dessiné à la recherche du vide pour mieux le remplir et créer ensuite. Ce matin, la house keeper est venue pour la chambre. Je lui ai dit qu’il n’y avait rien à faire car pourquoi…

A la tombée de la nuit, la petite souris sort son parapluie

A la tombée de la nuit, la petite souris sillonne les rues entre les gouttes de pluie et rentre dans un bar. J’observe, assise tranquillement dans un fauteuil. Les employés de l’hôtel me prennent pour la DJ ou une de ses potes. Je me permets quelques photos sans flash.

Un arbre s’est invité dans ma chambre …

Un arbre s’est invité dans ma chambre… Il est fait de fils dénudés de câbles de baffles de chaîne Hi-Fi, d’une tige et d’un socle en bois. Tel un bonsaï, cet arbre nain en impose par son minimalisme. Prise par une envie de mise en scène du petit être, je l’anime sur le lit devant…

C’est lundi et c’est pas raviolis !

I am dead sur mon lit il est 15h30… Lever vers 8h ce matin, lundi 19/11/18, dans le coin de Shibuya, pas très loin d’Omotesandõ. Choix de faire plus d’1 km à pied pour aller déguster un café chez « About Life ». Dégustation d’un café filtre d’Ethiopie puis d’un expresso du Guatemala. 1er coup de chaud…

Ce soir, je vais danser !

J’hésite sur la tenue, pour aller danser, ce soir à Shinjuku. Sans chemise, sans pantalon, juste des plumes où ça peut ! Sans être sérieux, j’avoue me sentir décalée, par rapport à certaines tenues ou teintures de Tokyoïtes. Ce qui est quand même bien, ici, c’est que les gens s’en moquent un peu. Kimono, punk…

Devant le comptoir

Je suis devant le comptoir, je vois tout ce que le mec fait. Par exemple, il met de l’eau chaude dans les tasses puis un peu de café qu’il jette et du bacardi du café filtré et de la crème fouettée ! Ça c’est pour un papy qui est monté au 1er mais je sais…

A l’est, mon Éden

C’est dimanche, le jour de l’expédition en banlieue et du train qui met des plombes. 1h30 pour une vingtaine de km, j’ai dû un peu me planter, je l’avoue…Je suis à Kita-Senju. Une ville ouvrière moche côté gare mais qui révèle son charme très vite. C’est un pan de l’esprit Shõwa (ère de paix éclairée)…

A Shinjuku, des bars pour happy few, en apparence…

je voulais goûter aux whiskies japonais dans un bar de Shinjuku sauf que certains sont réservés. Quand la curiosité m’anime, rien ne m’empêche de franchir la porte, je regarde la carte, et j’observe que le bar comporte 5 à 10 tabourets. Des bars à perte de vue. Je n’en ai pas envie, je sens l’américanisation…

Marcher à Tokyo aux confins du tout et du rien

Mon tracker de pas était à moitié éteint, aujourd’hui, je ne dirai pas combien de km j’ai marché mais plutôt pas mal…et ce fut d’autant plus naturel qu’il faisait un soleil radieux, c’était encore l’été indien. En suivant le mouvement des Tokyoïtes, jamais le même suivant les lieux et l’heure, j’ai fini par oublier mes…

Sur la route de Seijo 9 chome café en banlieue de Tokyo

Bain de soleil, de verdure, et chants d’oiseaux et d’enfants qui rient ou qui pleurent, dans ce nouvel environnement je me repose, sur des pierres, à Shishogaya Park en banlieue de Tokyo tout près de l’Université. Depuis la gare ferroviaire de Shinjuku, j’ai pris un train jusqu’à Seijogakuen-Mae, pendant plus d’1/2h. Ça s’est bien passé,…

Nuit à Shinjuku : enfin …

Ce fut épique de trouver l’hôtel à Shinjuku. Pour commencer, arriver à l’heure d’affluence, un vendredi soir, à la gare de Tokyo, en shinkansen, c’est inconscient surtout avec deux sacs à dos et une valise. Ensuite, bille en tête, je prends le métro après avoir pratiqué le slalom géant dans la gare et les couloirs…

Oyako-don chez une vieille geisha

C’est clair, mon estomac avait faim ! Après avoir essuyé x refus dans l’endroit photographié ci-dessous, je me suis dis, gravitons dans les environs et allons zon. Je me suis éloignée de mon territoire familier et bing je tombe sur une auberge, dont la patronne ressemble à Alice Sapritch avec un côté geisha pas vulgaire,…

Un café du Yémen dans une caféothèque à K.

Avant d’aller déjeuner, ne serait-ce pas une idée que de déguster un café filtre dans un endroit improbable de Kanazawa. Ici on prend le temps, ils sont 3 à préparer le café. Il est moulu dans une machine suisse qui date, la marque semble être « ditting ». Les filtres sont mini et l’eau chaude comme pour…

Visiter ou être de passage

Je ne suis pas sage mais de passage sur terre. Visiter en touriste devient pour moi une affaire compliquée à vivre. Ce matin, dans le quartier des geishas, je n’ai pas fait long feu, au moment d’en photographier une, comme nombre d’homologues anonymes, mon appareil en mode manuel a pris une longue pause. Et, là,…

Dîner au restaurant avec Enok

Ce soir, j’ai tenté de retourner dans un restaurant dans le coin de l’hôtel duquel je me suis faite jeter hier mais rien de plus concluant ce soir. Alors j’ai continué et je suis tombée sur un autre endroit bien japonais tenue par un couple adorable. Nous étions tous au bar et amateurs de l’art…

Kanazawa wawa

Kanazawa sous le soleil c’est mieux. Pour digérer de mes pérégrinations de la journée, je me suis assise, enfin, je sirote un thé au gingembre avec de vrais extraits, wawa. K. est une petite ville marquée par l’époque d’Edo mais aussi par l’empreinte du monde contemporain. Son musée d’art du 21ème siècle dispose d’une salle…

Deuxième jour à Kanazawa : rencontre avec David

Tout à l’heure, au cours du petit déjeuner, au bar de l’hôtel, j’ai fait la rencontre de David, un Français qui m’a abordée, trop heureux de parler en français et de pouvoir partager ses impressions. Nous avons échangé rapidement sur nos motivations à visiter ce pays hors norme et je lui ai proposé de passer…

Kanazawa de nuit

Kanazawa se rapproche de Kyoto, en plus petit, des vieilles maisons, des parcs, un château comme celui d’Himeji ou d’Osaka ou d’ailleurs et de nombreux temples. Tout y est précieux, riche, resserré. L’air frais que l’on respire provient de la rencontre entre les embruns de la mer et les glaciers des Alpes japonaises. C’est beau,…

Jazz radio … « le meilleur du funk » en français dans le texte !

Truc de dingue, je prends mon temps à la cafétéria du Youth Hostel et là, je commande un double expresso grand comme un ristretto d’Italie, délicieux au passage, et l’oreille attentive, j’écoute la musique plutôt pas mal, bien rythmée. Puis, je croque un biscuit fait maison à la pumpkin (pensée pour Yayoi Kusama) et au…

Arrivée sous la pluie à K.

A Kanazawa, après 3h de shinkansen et de traversées de tunnels perçant les Alpes Japonaises moins hautes que le point culminant du Japon qui reste le Mont Fuji avec 3.776 m, j’ai essuyé la pluie et bien sûr, comme j’ai l’habitude de choisir mes hôtels sans regarder leur distance des gares, eh bien j’ai marché…

Kanazawa via Nagano en shinkansen

Ce matin, lever tôt, 10 min de marche jusqu’au métro d’Akasaka, plus chargée qu’à l’arrivée… Du monde, beaucoup de monde dans les couloirs et dans le métro, mais jamais une bousculade, les mouvements sont orchestrés comme dans un ballet qui convierait de multiples troupes sûres de leur trajectoire et sachant pratiquer l’art de l’évitement. Ensuite,…

Aujourd’hui, je me prends pour la reine de Soba !

Le soba est le mot japonais pour le sarrasin. Ils en utilisent pour faire des pâtes froides ou chaudes et il existe du thé aussi. J’aime le sarrasin, les galettes bretonnes et aussi les spécialités japonaises. Depuis ce matin, je marche beaucoup pour changer. Fermez les les yeux et imaginez que dans une station de…

Un petit tour par Fujifilm Square

Et toujours vers Roppongi, une boutique Fuji exposait de grands photographes américains (Ansel Adams Imogen Cunningham Alfred Stieglitz Brett Weston…) et un Japonais dont j’ai acheté le livre Shinzo Maeda qui relate les années 50 à Tokyo et dans les alentours jusqu’au Mont Fuji. Là aussi il était interdit de photographier les œuvres mais aussi…

Work is living and living is work

Ce matin, je suis partie vers 10h de mon hôtel l’estomac arrosé par un café sans rien de consistant depuis le food truck d’hier midi et me suis dirigée à pied en me perdant vers le 21 21 Design Sight un musée en béton réalisé par Tadao Ando comme ceux de Naoshima ou bientôt la…

Expo Bonnard au National Art Center de Tokyo : the never ending summer

Bonnard, comme ses confrères Nabis, Vuillard et les autres, a été transporté en 1890 par les estampes japonaises à l’occasion d’une exposition parisienne. La photographie a eu aussi une influence sur son œuvre. Son Kodak pocket lui permettait de capter des nus, des paysages et des sorties en famille à la campagne ou à l’étranger….

Rencontre avec un apprenti Samouraï

Après une nuit en deux temps, car quand il est 5h Paris s’éveille et je n’ai pas sommeil, je bois un café devant la réception de l’hôtel et hop, j’enfourche le Sony. D’un pas sûr, je me dirige vers le Shrine d’Hie et bien sûr le temps est toujours à l’été indien, les mariés défilent,…

1er jour à Tokyo : le retour au Japon – La « rue aux fleurs »

Le vol sur Air France fut on ne plus doux, peu de turbulences, hôtesses adorables, voisines et voisins tranquilles, visionnage d’un documentaire sur Alexander Mc Queen remuant très fort, lecture d’une bio sur l’histoire d’amour entre Marie Laurencin et Nicole Groult, avec description de la vie artistique du Bateau-Lavoir des années 1910 une merveille, 12h…

Sunday morning nearby the Horticultural Royal Society

A Londres, aujourd’hui, se tient une foire aux antiquaires dans ce lieu qui appartient à la Horticultural Royal Society et qui se situe près de la Cathédrale de Westminster, espace couvert de stuc et d’une verrière. Les passionnés de bijoux, petits outils ou jouets, sont plutôt âgés. C’est assez cher, d’après T. Il est reparti…

May be I am amazed by mazes in the London Tube !

Avec T., nous avons jeté l’ancre et exercé notre œil du côté de Portobello qui jouxte le quartier chic de Notting Hill. Le marché aux puces du WE attire nombre d’Anglais et de touristes. Certains objets chinés renvoient à l’enfance, ou au monde du siècle passé, des jouets et des objets en bois, des mains…

Brixton Bowie’s town

Ce matin, le bus nous a pris et nous a déposé à la British Library à côté de St Pancras, qui exposait des manuscrits d’Oscar Wilde, et des Sœurs Bronte. Puis, direction la galerie d’art contemporain Gagosian mettant en avant des artistes archi connus et bien côtés sur le marché, c’est un bel endroit, côté…

RA bibendum and so on

Pour un déjeuner fin et frais la Royal Academy of Arts is the place to be en face de Fortnum and Mason. J’aime ce lieu. T. m’a fait rencontrer une de ses amies conférencières free lance, irlandaise et so charming. Nous y avons découvert non pas les collections mais les expo temporaires sur l’Océanie et…