Pirouette sans cacahuète

Je devrais déjà dormir, peut-être que je dors déjà et que c’est un fantôme qui écrit avec mes doigts, digérant des bouts d’existence qu’il aurait avalés, après avoir enlevé des vies. Je voulais écrire un papier gai, après avoir parlé d’un sujet qui ne l’est pas moins (gay :-), c’est raté.

Bon, ce week-end, j’étais à Vendôme, et dans notre village de la Beauce Pouilleuse, ce fut la fête, crème caramel, crêpes, et blanquette de veau, chapeau Suzon ! Et la salade que pourraient s’arracher les étoilés du Michelin c’est entre nos quenottes qu’elle a fini par se faire croquer, merci à Gérard le jardinier du 41.

Pour faire sourire mes parents, je vais écrire, bon, promis, « j’arrête pour ce soir, car sinon je vais me faire péter le caisson. »

Une dernière pirouette et pas de cahouettes « Christine »*, because it is time to go to bed.

(*) : des cahouettes « Christine » c’est extrait d’un sketch des Guignols entre Christine Ockrent, Serge July et Philippe Alexandre. Ces 3 journalistes débriefaient l’actualité tard dans la nuit, le dimanche soir, de mémoire.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Neurone dit :

    Elle va se faire exploser le cerveau 😀😀😀😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s